Our : la maladie de la langue bleue détectée sur 2 bovins

Our : la maladie de la langue bleue détectée sur 2 bovins
 Publié le mercredi 06 mars 2019 à 13:16 - Mis à jour le mercredi 06 mars 2019 à 16:59    Paliseul

Deux cas de fièvre catarrhale connue aussi sous le nom de la maladie de la langue bleue ont été découverts dans une exploitation bovine viandeuse près de Paliseul. La confirmation est tombée ce mercredi matin.

Le premier cas a été découvert voici 3 à 4 semaines lors d’un contrôle hivernal sur quelques animaux  de l’exploitation. S’en est suivi un deuxième contrôle sur l’ensemble du cheptel, qui a révélé un second cas.

A ce stade, l'AFSCA ne se veut pas alarmiste et ne parle pas de foyer mais de deux cas isolés qui ne seraient pas contagieux par contact. Pas de mesures de restriction de transport  particulières mais les vétérinaires de la région ont reçu ce mercredi matin un courrier de l’AFSCA demandant un contrôle sanguin sur tous les cheptels bovins, ovins, caprins, dans un rayon de 5 km autour du village de Our.

Cette maladie virale, transmise par des moucherons piqueurs, touche les ruminants et principalement les moutons, mais elle est aussi présente chez les bovins comme c'est le cas ici.

Contacté par nos soins, un vétérinaire de la région s'étonne qu'il n'y ait que deux cas sur l'ensemble du cheptel. La maladie se transmettant normalement lorsque la température passe au-dessus de 15°C, ces cas pourraient provenir de la mutation des vaccins.

 

 

 

 

 

 

 




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.


Pub



Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte