Libramont : un formateur en construction bois en Antarctique

× La consultation gratuite du site de TV Lux est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 Publié le lundi 18 novembre 2019 à 15:58 - Mis à jour le lundi 18 novembre 2019 à 16:27    Libramont

Dans une semaine, Benoît Compère s'envolera pour l'Antarctique. Ce formateur au Forem Wallonie Bois à Libramont va participer à la construction d'un hangar en ossature bois pendant 2 mois. Un challenge intéressant pour cet habitant de Remouchamps qui a pris un congé sans solde pour réaliser son rêve.  

Le formateur a été choisi pour ses compétences en construction bois spécialisé dans les travaux en hauteur. Benoît Compère fait partie d'une équipe de 6 Belges dont la plupart sont amis.  Certains ont déjà de l'expérience notamment pour la construction de la station Princesse Elisabeth. C'est à plus de 100kms de là, que le défi les attend avec une température moyenne de -10 degrés et beaucoup de vent.

Fabriquées par Prefalux (GDL), les poutres  en lamellé-collé sont déjà sur place. Sur plus de 16m de large, 18m de long et 8 m de haut, cette construction sera réalisée pour le compte d'ALCI, une compagnie aérienne russe basée en Afrique du Sud spécialisée dans les trajets vers l'Antarctique. Le bâtiment servira pour une nouvelle piste d'atterissage en été. La première est régulièrement sous eau en raison du réchauffement climatique, il faut donc en créer une plus loin de la mer. La structure du hangar est semblable à une ossature bois traditionnelle si ce n'est qu'il a fallu adapter la technique pour les fondations. 

Toute la structure est autoportante pour lui permettre de tenir sur un sol en mouvement. Outre l'expérience professionnelle, c'est aussi une aventure humaine qui l'attend. Vivre 2 mois coupé du monde, avec un seul téléphone satellite. Sûr qu'à son retour fin janvier, il partagera cette expérience avec ses collègues et élèves du centre de compétence bois à Libramont.

Crédit photos: ALCI

Crédit sur les photos de la station Princesse Elisabeth: René Robert-International Polar Foundation




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.



Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris