Info

Hommage aux parachutistes belges de l'hiver 44-45 à Bande

video loading
loading video
 Publié le vendredi 08 octobre 2021 à 16:53 - Mis à jour le vendredi 08 octobre 2021 à 17:19    Nassogne

Moment solennel ce vendredi matin à Bande aux abords de la cave où ont été tués 34 civils lors de la seconde guerre mondiale. Hommage a été rendu aux parachutistes belges qui ont découvert les corps de ces malheureux abattus de sang froid durant l'offensive allemande. Une nouvelle plaque commémorative a été inaugurée pour l'occasion.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Le 11 janvier 1945, comme on l'a longtemps cru, ce ne sont pas que des Canadiens qui ont découvert les corps des victimes du massacre de Bande. Certes, les parachutistes présents ici durant l'offensive allemande portent la feuille d'érable sur l'écusson mais parmi eux, un escadron combat sur ses terres. Le colonel Tom Bilo, directeur du commandement des opérations spéciales :

"Comme ce n'était pas encore indiqué sur les lieux et qu'il y avait eu maldonne au sens que tout le monde pensait que c'était des Canadiens qui avaient découvert les lieux, on a décidé de mettre une plaque afin de préciser qu'il y avait également des Belges. C'est sous le commandement d'une patrouille de SAS (ndlr : parachutistes) belges que le site a été découvert". 
Cet hommage rendu par le commandement des opérations spéciales, qui chapeaute notamment les unités de para-commandos, boucle la boucle. A l'époque, la découverte des corps gisant dans la cave de la Maison Bertrand est transmise aux Britanniques qui vont offrir soutien et réconfort à la population locale. Dominique Paulus, présidente du comité de mémoire de Bande :

"Si les SAS ne passent pas ce 11 janvier, les Britanniques ne s'arrêtent pas parce qu'il n'ont aucune raison de s'arrêter. Grâce aux SAS qui ont pu constater les faits, l'information a été transmise aux Britanniques. Ces derniers vont rester sur place pendant plusieurs jours pour évacuer la cave, rendre les corps présentables et encadrer les familles pour les funérailles".
Les victimes du massacre de Bande par les troupes allemandes étaient âgées de 18 à 31 ans tout au plus. Le fils de l'une d'entre elles, Alex Lambert, tenait à être ici ce vendredi :

"Je suis très ému évidemment et je remercie beaucoup les parachutistes d'être venus ici pour mettre une plaque de souvenir. C'était l'élément qui manquait au souvenir de Bande et j'en suis très heureux !"
Ce vendredi matin, tous ont eu une pensée pour François-Marie Jacobs, cet ancien parachutiste en action durant la seconde guerre mondiale et qui, grâce à son témoignage, a permis cet hommage. Il s'est éteint en avril dernier à Marche-en-Famenne à l'âge de 95 ans.


Nicolas Lefèvre