Info

Hargimont. Inondé, le pressoir du "Verger d'à côté" redémarre et le jus coule, à nouveau, à flots

video loading
loading video
 Publié le vendredi 03 septembre 2021 à 18:20    Arlon

A Hargimont, la ferme de la famille Ska a été dévastée. C'est là qu'elle produit des jus de fruits. Le pressoir, baptisé "Le verger d'à côté", est bien connu des particuliers qui y amènent leurs pommes. La bonne nouvelle, c'est qu'après des tests, hier, le pressoir a redémarré.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Relancer son outil de travail, c'était la priorité de la famille Ska. Ce matin, dès 7 heures, les machines ronronnent et le jus coule à flots. Un mois et demi après avoir été dévasté par les inondations, le pressoir redémarre. La réactivité de tous: famille, bénévoles et professionnels, comme ce fut le cas pour le remplacement de la chaudière, voilà ce qui permet aujourd'hui la relance du pressoir. Norbert et Amandine s'occupent du broyage et de la presse. Le jus frais partira pour un tour de chauffe à 75 degrés avant d'être mis en bouteille dans la journée.

La machine qui sert à nettoyer les bouteilles est toujours hors service. Il a donc fallu acheter des bouteilles neuves pour reconstituer le stock de jus détruit lors des inondations. Les magasins ont, en effet, maintenu leurs commandes. Côté finances, André Ska a reçu une petite avance de son assurance, ce qui a aidé au redémarrage, mais pas de nouvelles, à ce jour, de la Région wallonne. André Ska, agriculteur, patron du "Verger d'à côté":

"La Région wallonne a toujours été absente pour nous, jusqu'à présent. Je ne voudrais pas leurs rappeler mais... 2020 a été une année catastrophique avec la sécheresse. Les dossiers ont été rentrés mais on n'a pas encore reçu l'évaluation des dommages pour 2020! Il faut savoir qu'en 2018, on avait déjà été sinistrés par une sécheresse et là, on a attendu 2020 pour toucher seulement 5% des dégâts estimés. On se fout un peu de la tête des gens!"
André Ska retrouve néanmoins le sourire lorsqu'on évoque le week-end des Journées Fermes Ouvertes, les 11 et 12 septembre. Un engagement que la famille a tenu à honorer malgré l'épreuve qu'elle traverse. Dès le 13 septembre, les particuliers pourront venir presser leurs fruits.


Samira Boudou