Economie

Ferrero attend le feu vert de l'Afsca pour lancer le grand nettoyage de l'usine

video loading
loading video
 Publié le mardi 03 mai 2022 à 18:06 - Mis à jour le mardi 03 mai 2022 à 21:24    Arlon

Ce mercredi, on devrait savoir si l'Afsca donne son accord au plan de nettoyage et donc de relance de l'usine Ferrero. Suite à la contamination à la salmonelle qui a conduit à l'arrêt de sa production, le site s'apprête à mobiliser son personnel. 


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Ce lundi soir , les syndicats et la direction de Ferrero se sont rencontrés pour évoquer les modalités de relance de l'usine. La réunion a duré 12 heures mais aux dires des représentants syndicaux cela était nécessaire pour baliser le retour des travailleurs. Si l'Afsca donne son feu vert au plan de nettoyage de l'usine, le travail pourrait débuter dès cette semaine, comme nous l'explique Didier Pironet, secrétaire permanent FGTB Horval :

"On va pouvoir avoir 600 travailleurs sur les 750 fixes qui vont pouvoir revenir pour opérer le nettoyage des lignes. Il va falloir démonter les lignes, les pièces, les aseptiser c'est donc un travail énorme".

Un travail titanesque qui va prendre 6 à 8 semaines confirme, Sylviane Arnould, secrétaire régionale CSC alimentation. "Le démontage, notamment de tout ce qui est tuyauterie, les tuyaux dans lesquels les aliments passent qu'il va falloir démonter, nettoyer et remonter".

Ferrero veut relancer la machine pour la haute saison de production

Un travail qui sera appuyé par 200 personnes venues de trois sociétés externes spécialisées. Autant dire que cela va faire beaucoup de monde, pour éviter les accidents six coordinateurs de sécurité ont été engagés. Ferrero compte boucler son plan de nettoyage pour relancer la production en juin-juillet, soit pour la haute saison de l'usine. Un programme au pas de charge qui nécessitera de travailler les week-end, un point longuement débattu ce lundi avec la direction.

"L'idée c’est de faire venir les travailleurs sur base volontaire, ça on a insisté pour que ce soit garanti. Pour qu'ils viennent travailler le week-end en deux fois douze heures, donc on a négocié des conditions de rémunération avantageuses pour ces travailleurs là, ce qui permettra d'avancer encore plus vite pour relancer les lignes" précise Didier Pironet, secrétaire permanent FGTB Horval.

 Les travailleurs fixes seront prioritaires mais en cas de besoin des saisonniers pourraient également renforcer l'effectif. Mais sur base des hypothèses de travail émises actuellement "il y a encore150 travailleurs qui n'ont pas été rappelés et il faut donc d'abord les occuper" insiste Sylviane Arnould, secrétaire régionale de la CSC alimentation.

 Dans le cas contraire les travailleurs seront néanmoins payés, la mesure est prolongée jusqu'à la fin du mois de mai. La direction annonce également la mise en place de formations pour élever son niveau de contrôle qualité. On l'a compris, Ferrero met toutes les chances de son côté pour regagner son autorisation de production au plus vite.

 


Frédéric Feller





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus