Info

Besoin urgent d'infirmiers : Vivalia lance un appel aux diplômés

video loading
loading video
 Publié le mardi 23 novembre 2021 à 17:08 - Mis à jour le mercredi 24 novembre 2021 à 14:50    Libramont - Province

120 postes d'infirmiers et aides soignants manquent chez Vivalia. C'est 50% de plus qu'il y a un an. Face à la recrudescence des patients atteints du Covid, Vivalia lance un appel aux volontaires diplômés.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Entre les départs à la pension et vers le Luxembourg, les congés maladie, les réductions de temps de travail, la pénurie de personnel infirmier s’accentue. Et elle se fait d'autant plus sentir que les hospitalisations pour Covid repartent à la hausse.  Au point que l’intercommunale de soins de santé appelle les volontaires diplômés à venir renforcer ses équipes hospitalières. "Les modalités sont à convenir selon le souhait des personnes intéressées. Ça peut se faire sous forme de contrat de travail à temps partiel ou par le biais de prestations indépendantes. L'horaire se ferra clé sur porte, selon les disponibilités", assure Bénédicte Leroy, directrice des soins infirmiers chez Vivalia.

Une centaine d'engagements depuis janvier

Depuis janvier pourtant, Vivalia a signé une centaine de contrats de travail. Un nombre important qui ne suffit pas à compenser les départs et absences. Sur les quatre hôpitaux de la province, il manque 120 infirmiers, pour 80 l'an dernier, soit 50% en plus. "On a moins de personnel, or les besoins des patients sont là. On n'y arrive plus", témoigne Orélie Rohr, infirmière en chef à l'unité Covid à Libramont. "On essaie de faire ce qu'on peut, mais ce n'est pas toujours évident, on court partout", ajoutent Natalie Lepage et Manon Lucas, infirmières au service Covid.

 Des démarches vers le Liban

L’appel à volontaires est évidemment ponctuel et ne résoudra pas la pénurie sur le long terme. Vivalia s’est tournée vers l’étranger et singulièrement le Liban, réputé pour la qualité de la formation et pour la maîtrise de la langue française. Mais les démarches seront longues : entre six mois et un an.
Or l’urgence, c’est aujourd’hui…

Infos : direction.infirmiere@vivalia.be


Christophe Thiry





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus