Prix du carburant au Grand-Duché : l'augmentation qui fâche

Prix du carburant au Grand-Duché : l'augmentation qui fâche
 Publié le mercredi 18 décembre 2019 à 17:32 - Mis à jour le mercredi 18 décembre 2019 à 20:11    Martelange

Le gouvernement luxembourgeois annonçait ce lundi que le prix de l'essence et du diesel serait revu à la hausse en 2020 dans le but d'atteindre ses objectifs en matière de climat et d'énergie, en réduisant notamment le CO2 sur son territoire. L'augmentation n'est la bienvenue pour personne, pompistes et frontaliers confondus.

L'augmentation du prix de l'essence ira de 1 à 3 centimes et celle du diesel variera entre 3 à 5 centimes. Le Grand-Duché souhaite « atteindre ses objectifs par des mesures ciblées dans le domaine de la vente des carburants routiers. Les prix du diesel et de l'essence au Luxembourg se situant bien en-dessous de ceux des pays limitrophes, il est essentiel de diminuer progressivement les écarts de prix avec ceux-ci, afin de réduire les exportations de carburant".

Le "tourisme à la pompe" représente en moyenne 80% des ventes de carburants au Grand-Duché selon l'Institut de statistiques Statec. Mais depuis quatre ans avec une première hausse de la TVA, qui passait à l'époque de 15 à 17%, le chiffre est retombé à 77%. 60% des pompes à essence du pays se situent aux frontières de celui-ci, notamment à Martelange, Huldange et Pommerloch.

A Huldange, la nouvelle s'est répandue en ce début de semaine. Certaines pompes ont dores et déjà affiché que cette augmentation est prévue, afin d'en avertir leurs clients. Carlo Bréver, gérant d'une station service, n'est pas enchanté de cette future augmentation. « Nous vendrons peut-être moins de volume et qui dit moins de volume pour nous dit moins de volume pour le gouvernement. Peut-être que certains clients ne reviendront plus. Le problème ne sera pas réglé mais seulement déplacé de l'autre côté de la frontière. Si ça peut calmer les esprits des dirigeants, tant mieux, mais il y a d'autres moyens d'atteindre ces objectifs".

A la pompe, un couple de personnes âgées faisait son plein quelques heures après avoir appris la nouvelle via l'Essentiel. « Nous avons lu cela dans le journal ce matin, dit l'épouse. Est-ce que vous croyez vraiment que cela va changer quelque chose ? Que l'on diminue déjà le nombre d'avion dans les airs. Je ne pense pas que le problème vienne d'abord de nos voitures ». Son époux est du même avis. « Ils sont fous. Nous venons de Spa exprès pour faire notre plein de diesel ici. L'augmentation jusqu'à 5 centimes peut faire une bonne différence sur l'année, même si cela restera toujours plus avantageux qu'en Belgique. Nous continuerons quand même de venir ici... »

La nouvelle de cette augmentation ne fait donc pas que des heureux. Cette hausse des accises est prévue entre février et avril 2020

 

Jordane Meyer

 

 







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris