Politique

Geoffrey Huet, bourgmestre de Manhay, a prêté serment

video loading
loading video
 Publié le mardi 06 juillet 2021 à 13:56 - Mis à jour le mardi 06 juillet 2021 à 18:56    Manhay

C'est définitivement la fin d'une longue saga politique : Marc Generet, poussé vers la sortie suite aux tensions au sein de son groupe, n'est plus le bourgmestre de Manhay. L'ex-premier échevin désigné pour lui succéder, Geoffrey Huet, a prêté serment devant le conseil communal.

C'était la dernière séance ce lundi soir pour Marc Generet qui a fait ses adieux au conseil communal de Manhay. Le désormais ex-bourgmestre, seul contre tous, a quitté ses fonctions à contrecœur. "Je souhaite que mon départ soit source d'apaisement, même si celui-ci n'est pas un choix personnel" a-t-il déclaré lors de sa dernière allocution. Celui qui a réalisé le plus gros score de la liste "Avec vous Manhay" aux élections communales de 2018 a également ajouté qu'il n'était pas dans sa volonté d'incriminer qui que ce soit.

Un départ et... des arrivées 

Marc Generet parti sous les applaudissements, c'est donc Geoffrey Huet qui lui succède suite aux discussions menées en interne. "C'est un moment que je n'aurais pas voulu comme ça. Ça a été particulièrement difficile et délicat pour nous tous ces derniers mois et semaines. Je vois évidemment toujours autour de la table certaines incompréhensions et c'est toujours embêtant de ne pas réussir à y répondre. C'est un sentiment assez partagé pour cette prestation de serment".

Aux côtés du nouveau bourgmestre, notons l'arrivée de Jérôme Tassigny en tant que conseiller, Jean-Claude Huet en tant qu'échevin, mais aussi le retour de Patrick Loos au sein du collège. Le nouveau pacte a été voté majorité contre opposition. Cette dernière estimant qu'il n'a pas vraiment de légitimité politique. "On ne comprend pas vraiment les raisons réelles du départ obligé de Marc" a confié Pascal Daulne. "Tout ce que j'espère, c'est qu'on retrouve un peu de sérénité. Je crois qu'on va la retrouver, mais bon c'est vrai que la commune de Manhay a vu quelques couleurs".

Trois ans pour faire ses preuves

La nouvelle majorité en est bien consciente, ce qu'il s'est passé ces derniers mois laissera des traces. "Ce qu'on demande à la population et à tout le monde, avant de juger, c'est de nous laisser les trois ans qui restent pour démontrer que l'on est à notre place et que les décisions qui ont été prises étaient malheureusement nécessaires" conclut le nouveau bourgmestre.

Dans les rangs de l'opposition, Marc Pottier, fraîchement nommé juge consulaire, a également annoncé sa démission du conseil communal.

A Manhay, cette législature, riche en rebondissements, est sans doute l'une des plus inattendues. D'un côté comme de l'autre, on espère désormais qu'une seule chose : que la sérénité revienne.

N. Lefèvre