Info

Luxembourg. Le télétravail passe à 34 jours et le fonds de compensation augmente

video loading
loading video
Belga
 Publié le mardi 31 août 2021 à 12:54 - Mis à jour le mardi 31 août 2021 à 19:14    GDL - National

Ce 31 août 2021 s’est tenu à Luxembourg, la 11e réunion conjointe des gouvernements luxembourgeois et belge sous la présidence conjointe des Premiers ministres Xavier Bettel et Alexander De Croo. L'occasion d'officialiser des accords de coopération notamment au niveau fiscal.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Depuis la pandémie les travailleurs frontaliers bénéficiaient d'un assouplissement des règles en matière de fiscalité. Ce mardi, le sommet belgo-luxembourgeois a officialisé une pérennisation du système sur une base de 34 jours, et non 48 comme certains l'espéraient. "Un compromis belgo-luxembourgeois" a commenté Alexander De Croo. Son homologue grand-ducal qualifiant cette décision de "grande avancée".
Concrètement à partir de l’année 2022, "un travailleur transfrontalier pourra exercer son activité pendant une période de 34 jours en dehors de l’État d’activité habituel, tout en restant imposable dans cet État, contre 24 actuellement".

 Le fonds de compensation des communes frontalières en augmentation

Les ministres des finances Vincent Van Peteghem et Pierre Gramegna sont également parvenus à un accord concernant la révision du système actuel de compensation des recettes communes de l’Union économique belgo-luxembourgeoise. Concrètement, le fonds "Reynders" ou "Martelange" passera à 48 millions d'euros, soit une augmentation de près de 25%. D'après nos informations, recueillies auprès du cabinet de Vincent Van Peteghem, cette augmentation profitera toujours aux communes belges selon la même clé de répartition. Pour Josy Arens, député-bourgmestre d'Attert, c'est une grande satisfaction:

"Le plus important, c'est que le mécanisme de répartition ne change pas et que les communes vont pouvoir continuer à profiter de cet argent dans leur budget annuel. La satisfaction est donc totale mais, je tiens à dire, que ceci n'est pas un cadeau, c'est une juste compensation."
Relations renforcées en matière de Defense

Parmi les accords présentés aujourd'hui, on notera également la signature d'un traité qui règle l‘exploitation de l’avion A400M au sein de la nouvelle unité binationale de transport aérien. Le Vice-Premier ministre François Bausch et la ministre Ludivine Dedonder ont également adopté une déclaration d’intention sur "la création d’un bataillon de reconnaissance commun afin d’intensifier encore davantage leur coopération militaire et de contribuer aux exigences accrues de l’OTAN".