Info

Hampteau illuminé par la parade aux lanternes du Miroir Vagabond

video loading
loading video
 Publié le mercredi 16 mars 2022 à 17:30 - Mis à jour le jeudi 17 mars 2022 à 10:28    Hotton

On avait l’habitude de les voir défiler dans les rues de Hotton, cette année la parade des lanternes s’est déplacée à quelques kilomètres de là, dans le village de Hampteau. Là-même où a déménagé, en partie du moins, Le Miroir Vagabond,  l’association à la base de cette marche.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Il y en avait de toutes les formes : des tipies, des pyramides, des étoiles dans des cœurs, des chats et des poissons volants… Près de 80 lanternes ont  illuminé la la rue du Moulin à Hampteau, point de départ de la parade contée à travers le village.

Voilà  plus de 10 ans déjà que le Miroir Vagabond réunit les habitants autour de ces lumières. Un rendez-vous qui se prépare tôt dans l’année, et qui coïncide avec l’emménagement en septembre dernier d’une partie des ses locaux et ateliers dans l’ancienne école de Hampteau. 

 “A notre arrivée, nous avons réalisé comme un petit micro-trottoir dans le village, pour récolter des avis, des idées, qui sont à la base du conte créé pour cette soirée”, explique Florence Paulus, coordinatrice socioartistique pour Le Miroir Vagabond. 

Mise en parole par la Cie professionnelle des carnets du trottoirs, “l’histoire de Gustave”, est accompagnée de chapitres imaginés par d’autres artistes conteurs amateurs.  Les lanternes quant-à elles, ont été réalisées au terme de stages de vacances, ou de journées en famille. “On a ramassé et assemblé des branches de saules”, commence Liam. “On a ensuite fixé le papier avec de la colle chaude”, ajoute Anissa. “On a terminé en fixant la bougie avec du fil de fer”, complète Raphaëlle. Les trois jeunes artistes maîtrisent la technique, et pourront demain s’inspirer des oeuvres plus imposantes exposées sur le parcours… 

Il s’agit de lanternes monumentales confectionnées par Anne Géradin, Anneke Lauwaert, Bénédicte Molehant et Eddy Demeurisse. La construction de telles lanternes peut prendre trois jours, plus une journée pour l'encollage".

La balade des lanternes a marqué une dernière pause autour de Maxime, jongleur et cracheur de feu, avant de rejoindre le grand feu monté par le comité des jeunes et ainsi continuer ensemble à illuminer le ciel de Hampteau…


Christophe Thiry





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus