Info

Fusion de Bertogne : un habitant sur deux veut être consulté

video loading
loading video
 Publié le vendredi 04 mars 2022 à 16:13 - Mis à jour le vendredi 04 mars 2022 à 16:49    Bertogne

Les conseillers de la minorité ont déposé les 1623 signatures des habitants réclamant une consultation citoyenne sur le projet de fusion avec Bastogne. La pétition pèsera dans le débat, mais elle ne sera pas contraignante, pour une question de forme.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Durant deux semaines, les conseillers de la minorité et quelques citoyens ont sillonné les 31 villages de Bertogne, et sonné aux 1500 portes de maison. Le résultat est à la hauteur de l'effort : 1626 signatures. Un peu plus d’un habitant sur deux de plus de 16ans se prononce en faveur d’une consultation citoyenne. "Ce nombre est le résultat de l'incompréhension totale face à l'absence de consultation. Certains signataires ont avoué être favorables à la fusion, mais opposés à la manière dont cela s'est passé", explique Julien Lindt, conseiller de la minorité.

Non contraignante

Malgré le nombre importants de signatures remises dans les mains de la directrice générale de l'administration communale de Bertogne,  le constat tombe  : elles n’ont aucune valeur contraignante. "Ce n'est pas le bon document. Ce type de demande est très formelle. Sur le document présenté aux citoyens, doit figurer une série de dispositions légales. Ce n'est pas le cas. La pétition viendra compléter le point ajouté à l'ordre du jour par la minorité, mais, légalement, elle ne peut  contraindre le collège à se positionner sur l'opportunité de lancer une consultation", constate Françoise Leroy.

Ce problème de forme, la minorité en était consciente. Elle avait bien sollicité auprès de la commune le formulaire type, mais vu l’urgence des délais, elle a préféré avancer sans attendre… "En attendant le formulaire de la commune, on a commencé la tournée, et quand nous avons reçu le document adéquat, nous avions déjà plus de mille signatures", reconnait Julien Lindt. "Il fallait vite, ajoute Louis Vaguet, nous devions avoir ces signatures avant le conseil communal du 10 mars prochain".

Le prochain conseil communal centré sur la fusion

Le conseil  communal de ce jeudi 10 mars, au même moment que celui de Bastogne, s’annonce tendu. Avec comme premier point à l’ordre du jour : le vote sur  la décision de principe de fusionner. Suivi de deux autres points, demandés par la minorité et par un citoyen,  liés à la consultation. Le vote sur le principe de fusion, avant le débat sur la consultation… il n'en fallait pas plus pour susciter l'ire de l'opposition. "Si le premier point est voté, il n'y aura même plus besoin de discuter de la consultation", regrette Louis Vaguet.
Pourtant on est encore à quelques mois de la décision finale. La majorité pourrait encore faire le choix de la consultation. Mais la minorité n'y croit pas. "Mais alors là, pas du tout" renchérit Louis Vaguet. "Vous avez bien entendu lors de leur conférence de presse. Ils vont fusionner. Ils ne reviendront jamais en arrière."

Qu’on comprenne bien, la minorité reconnait qu’elle n’a pas encore tous les éléments pour trancher en faveur ou non du mariage avec Bastogne. Mais elle se battra jusqu’à la date limite, en octobre prochain, pour que chaque habitant ait l’opportunité de donner son avis, sur ce changement majeur… dans la vie de citoyen de Bertogne.


Christophe Thiry





Voir aussi ...

Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus