Info

D'Izegem et ailleurs, ces bénévoles viennent aider les Hottonais sinistrés

video loading
loading video
 Publié le lundi 26 juillet 2021 à 17:04 - Mis à jour le lundi 26 juillet 2021 à 17:40    Hotton

Dix jours après les dramatiques crues, le nettoyage se poursuit dans les communes sinistrées, comme à Hotton, où plus de 1200 habitations ont été touchées, à des degrés divers. Heureusement les habitants peuvent compter sur l’appui de bénévoles et volontaires, dont certains n'ont pas hésité à parcourir de nombreux kilomètres. 


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Située rue de la Vallée, en contrebas de l'Ourthe, l'habitation de Chris Van Acker s’est transformée en une gigantesque piscine de boue, en cette nuit du 15 au 16 juillet. "L'eau a commencé à rentrer sous la porte vers 3h du matin. A 6h, il y avait plus d'un mètre sur tout le rez-de-chaussée. Aujourd'hui, je tente de sauver de la moisissure ce qui peut encore l'être." Dans son malheur, cet habitant de Hotton a pu compter sur de nombreux coups de main : des voisins, des amis, du personnel communal et depuis ce matin deux bénévoles venus en direct d'Izegem. "En voyant les images de la catastrophe, j'ai dit à un ami "on y va !" explique Didier Parmentier, ancien paracommando. "D'autant que notre commune est jumelée avec Hotton."

Izegem-Hotton : un jumelage devenu solidaire

Ce lundi  à l’aube, six  véhicules du service travaux de la commune d'Izegem ont pris la route vers Hotton. A bord, une douzaine de volontaires et plusieurs dizaines de caisses remplies de denrées alimentaires… "Nous avons fait le tour des collègues, témoigne Kurt Deltour, ouvrier communal à Izegem, même ceux qui étaient en congé. Nous sommes tous venus ici sur base volontaire. A Izegem, on sent une grande solidarité envers les habitants de Hotton. Beaucoup ont fait don de nourriture, de boissons, même des aliments pour animaux."
"Ces gestes de solidarité nous apportent énormément de réconfort, insiste le bourgmestre Jacques Chaplier. Immédiatement après les inondations, le bourgmestre d'Izegem Bert Maertens m'a témoigné de leur soutien et invité la population à collecter des vivres, ou verser des dons sur le numéro de compte réservé à l'aide aux sinistrés de Hotton."

Un centre de crise à l'école de Hotton

Au lendemain du désastre, un centre de crise a été déployé à l'école communale de Hotton, réservé aux quelque 350 sinistrés de la commune. "Dans l'urgence, ils y ont trouvé un toit. Aujourd'hui, la plupart viennent encore prendre un bol de soupe et un repas chaud, explique Marie-Anne Benne, présidente du CPAS. Ils peuvent ensuite repartir avec ce dont ils ont besoin : bouteille d'eau, nourriture, vêtements, chaussures, même des aliments pour animaux..."
Et il y a de quoi offrir. Tout le rez-de-chaussée est utilisé. Les dons n'ont pas manqué. "Ça vient de partout, se réjouit Muriel Sovet, bénévole. De Blankenberghe, Bruges, Izegem, bien sûr, mais aussi des communes voisines ou du sud : Arlon, Attert, Aubange. Quelle solidarité !"


Christophe Thiry





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus