Sébastian Pirlot quitte le PS

Sébastian Pirlot quitte le PS
 Publié le mardi 08 janvier 2019 à 17:51 - Mis à jour le mardi 08 janvier 2019 à 17:58    Chiny - Province

Sébastian Pirlot et le PS, c'est fini !

Après plus de 20 ans de militance au sein du parti socialiste, le député-bourgmestre de Chiny nous l'a confirmé : il prend son indépendance.

Pour preuve, en ce début de nouvelle législature communale, lorsqu'il s'est agi de choisir le parti auquel il souhaitait s'apparenter, l'homme fort de Chiny a décidé... de ne pas choisir. Ni le PS, ni aucun autre parti d'ailleurs. Sébastian Pirlot rejoint ainsi la petite liste des bourgmestres non-apparentés.

 

« Je ne me reconnais plus dans le PS »

Sébastian Pirlot insiste : « Je n'ai aucun souci avec le PS Luxembourg ! »

En revanche, fidèle à son habitude, il ne mâche pas ses mots quand il évoque sa désormais ex-fédération nationale : «  Je suis lassé de voir le fonctionnement du parti socialiste. Quand je vois qu'un président de 67 ans (Elio Di Rupo) s'auto-désigne tête de liste à la Chambre et que son successeur Paul Magnette fait de même pour l'Europe, tout en s'empressant de dire qu'il ne siégera pas, je ne me reconnais plus dans ce parti. A 47 ans, je veux retrouver ma liberté. »

A cela s'ajoute une profonde amertume sur l'évolution de la politique : « Quoi qu'on fasse, nous, responsables politiques, sommes de plus en plus décriés. Et quand je vois comment certains collègues parlementaires tombent dans le populisme et dans la course aux réseaux sociaux... je n'ai plus envie de ça ! »

 

Pas candidat aux prochaines élections

Suivant sa logique, Sébastian Pirlot ne sera pas candidat aux prochaines élections du mois de mai. Ni à la Région. Ni au fédéral. Encore moins à l'Europe. « Après 16 ans comme parlementaire, je vais retrouver du temps pour ma commune, pour faire autre chose et surtout du temps pour ma famille !  »

Le non-apparentement de Sébastian Pirlot était déjà remonté jusqu'aux oreilles de Philippe Courard. Mais le président du PS Luxembourg espérait un changement d'ici fin mars, date butoir pour arrêter son choix.

Notre coup de fil l'a donc d'autant plus surpris qu'il comptait bien sur le Gaumais, gros faiseur de voix dans le sud, pour se présenter aux prochaines élections : « Je savais que Sébastian se posait des questions, mais il m'avait laissé entendre qu'il soutiendrait une dernière fois la liste. Bon, c'est comme ça... Mais je peux le comprendre. La politique est quelque chose de très dur ! »

 

Christophe Thiry

 




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.


Pub



Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte