Info

Wellin met six logements à disposition des sinistrés de la tornade de Beauraing

video loading
loading video
 Publié le lundi 21 juin 2021 à 17:14 - Mis à jour le lundi 21 juin 2021 à 18:30    Wellin


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Une tornade d'une rare violence a frappé la commune de Beauraing, en province de Namur, samedi soir sur le coup de 22h15. Depuis, la solidarité s'organise pour venir en aide aux sinistrés, y compris chez nous en province de Luxembourg.

La solidarité n'a pas de frontière! Le geste posé par la commune de Wellin pour prêter main forte aux sinistrés de la tornade de Beauraing en est la preuve. Lorsque le collège communal wellinois a pris conscience de l'ampleur des dégâts dans sa commune voisine dimanche matin, il a décidé de mettre à disposition six logements fraîchement rénovés à disposition des familles beaurinoises touchées.

"Il s'agit de quatre logements tremplins rénovés dans le cadre de notre projet PCDR, destiné à attirer des jeunes sur notre territoire, ainsi que deux appartements situés sur la place de Wellin. Tous sont inoccupés actuellement et possèdent une cuisine entièrement équipée et une salle de bain, il suffit de les meubler. Les logements tremplins peuvent être mis à disposition des sinistrés pour une période transitoire de quelques mois. Les deux appartements de la place en revanche peuvent être occupés pour une longue durée", précise Benoît Closson, bourgmestre de Wellin.

Pour rappel, une centaine d'habitations du centre de Beauraing ont été frappées par cette tornade, et une dizaine d'entre elles seraient inhabitables. Les familles qui cherchent à se reloger sont invitées à prendre contact directement avec l’administration communale de Wellin via l’adresse e-mail : anne.devlaminck@wellin.be

De son côté, la commune de Tellin a elle aussi voulu faire preuve de solidarité envers Beauraing. Cinq à six ouvriers communaux pourront être mobilisés pour nettoyer et déblayer les habitations touchées si Marc Lejeune, le bourgmestre beaurinois, venait à manquer de bras.





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus