Info

Stockem: la princesse Elisabeth termine sa formation militaire à Lagland

video loading
loading video
 Publié le vendredi 09 juillet 2021 à 15:58 - Mis à jour le vendredi 09 juillet 2021 à 16:39    Arlon

Le camp militaire de Lagland à Stockem accueille la princesse Elisabeth jusqu’à la fin du mois. Elle participe à un camp tactique dans les rangs des élèves-officiers de l’École Royale Militaire (ERM). Il s’agit de la dernière étape de sa formation.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Cela fait cinq jours maintenant que la Princesse Elisabeth a rejoint le camp militaire de Lagland à Stockem, pour un entraînement tactique avec sa promotion. Lever à 6h, déjeuner à 7h, suivi du traditionnel salut au drapeau. L’élève-officier Van België, comme elle est appelée ici, se plie au cadre militaire et réussit visiblement avec brio.

 « C’est une élève comme une autre et elle s’en sort plutôt bien. C’’est un bon élément dans la promotion. Elle est travailleuse et méticuleuse. Elle a eu une bonne marge de progression et elle s’est bien intégrée au sein de son groupe », confie le Capitaine Gilles Marx, le Commandant de la promotion.
 Tous les élèves-officiers dorment sous tente. Et le programme de ces quatre semaines est loin d’être de tout repos. Maniement d’armes, tactiques en section et exercices physiques occupent au quotidien les 150 élèves-officiers que compte la promotion. Parmi les défis sportifs à relever, un parcours d’obstacles que la fille aînée du couple royal découvre comme le reste de son peloton.

 « Dans le cursus, cette piste est prévue au début de la deuxième année. Ici, ils viennent de suivre leur premier cours. Ils voient les obstacles un par un pour pouvoir ensuite appliquer les bonnes techniques et tous les enchaîner », explique le Capitaine Marx.
 Ce camp marque traditionnellement le début de la deuxième année des élèves-officiers à l’École Royale Militaire. Il symbolise en revanche la fin de la formation militaire de la Duchesse de Brabant qui se verra remettre une certification, et non un diplôme comme le reste de ses camardes. Aucune interview n’a été accordée.  Mais entre deux obstacles,  la princesse a tout de même tenu à adresser, avec aisance, quelques mots au parterre de journalistes présents.  

 « Merci d’être venus si tôt. J’espère vous revoir le 21 juillet où je défilerai avec ce groupe, dans lequel j’ai fait de belles rencontres et noué de belles amitiés », a-t-elle déclaré.  
 Ce n’est donc pas dans les tribunes officielles qu’on retrouvera la princesse Elisabeth le jour de la fête nationale, mais bien sur les pavés bruxellois, béret bleu vissé sur la tête. Son futur parcours académique n’a lui pas encore été dévoilé.


Pauline Martial