Arlon. Des femmes avec des droits, pas des roues de secours

 Publié le lundi 08 mars 2021 à 18:26 - Mis à jour le lundi 08 mars 2021 à 18:44    Arlon - Province

En cette journée internationale des droits des femmes, une quarantaine d'entre elles (et quelques hommes) étaient présent.e.s ce lundi devant l'hôtel de Ville d'Arlon pour faire entendre leur voix :

« Marre d'être les roues de secours de l'Etat ! » ont elles clamé en référence à la pandémie où les femmes se sont retrouvées en première ligne. "Elles ont régulièrement suppléé aux manquements publics et ont toujours plus été sollicitées professionnellement et personnellement" sans pour autant bénéficier des mêmes droits que les hommes, expliquent Vie féminine et les Équipes populaires, à l'origine de la manifestation.

 

"Il était nécessaire de dire que ça suffit ! Les femmes doivent arrêter de pallier aux manquements de l'état. C'est un combat, on a parfois l'impression qu'on avance puis on voit bien avec des crises comme la pandémie , ça fait un peu deux pas en avant, trois pas en arrière" explique Élise Louppe, responsable de Vie féminine en Luxembourg, une province où la ruralité ne facilite pas le combat féministe.

"C'est plus compliqué de se déplacer, de faire cause commune, avec les difficultés de déplacements, les distances... les inégalités qui sont là, comme partout dans la société... et bien elles sont encore plus invisibilisées en province de Luxembourg"

 

 

 





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus