30 et 27 ans de prison pour les meurtriers de Reddine

× La consultation gratuite du site de TV Lux est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 Publié le vendredi 01 mars 2019 à 13:28 - Mis à jour le vendredi 01 mars 2019 à 13:50    Meix-dvt-Virton

30 et 27 ans de prison. Telles sont les peines prononcées ce vendredi par la cour d'assises du Luxembourg respectivement à l'égard de Carlo Christophe et Jérôme Kone après deux semaines de procès.

Jeudi lors d'une délibération d'environ six heures, le jury avait reconnu les accusés coupables de meurtre pour faciliter le vol sur Nasreddine Mhadbi. Même si chacun rejetait la responsabilité sur l'autre pour tenter de se disculper face au meurtre, et donc qu'au final aucune version n'a pu être retenue par rapport à l'autre, le jury a estimé qu'aucun des accusés ne s'est désolidarisé de l'autre.

Pour rappel, le corps de la victime, que beaucoup appelait par son diminutif de Reddine, avait été retrouvé en partie calciné le 5 août 2016 dans un champ à Gérouville. Le crime s'inscrivait sur fond d'une dette de 210€. Cet argent, provenant d'un trafic de stupéfiants, avait été dérobé quelques semaines auparavant par la victime à une connaissance commune aux accusés. Mais la somme devait au final revenir à Jérôme Kone. Et le 4 août 2016 en fin soirée, Jérôme Kone avait encore accosté Reddine, aux abords de la bibliothèque de Virton, pour réclamer son argent. Il avait même accompagné la victime jusqu'à des distributeurs d'argent pour essayer d'effectuer des retraits, après lui avoir déjà subtilisé son GSM, sa sacoche et des écouteurs. Finalement, Nasreddine Mhadbi avait été emmené dans la voiture de Carlo Christophe vers le champ à Gérouville où il sera tué. Les deux accusés avaient par ailleurs été également reconnus coupables de détention arbitraire et de tentative d'extorsion.

Ces peines sont identiques à celles que l'avocat général Marie-Eve Bouillon avait elle-même requises; retenant une forme de dangerosité plus importante pour le premier selon l’expertise psychologique. Me Alexandre Wilmotte, avocat de Carlo Christophe, avait demandé à la cour et au jury de ne pas dépasser une peine de 20 à 25 ans de prison, soit l'âge de son client au moment des faits. Pour Jérôme Kone, son avocate Me Lucie Vanardois avait sollicité, sans évoquer de chiffre, « une juste peine, car il y a un avenir pour lui. »

Lors de leurs derniers mots avant que les magistrats de la cour et les jurés se retirent, les accusés ont annoncé qu'ils accepteraient leur peine.




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.



Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris