MUSÉE DU SABOT - Je découvre à 2 pas de chez moi

 Publié le jeudi 23 juillet 2020 à 18:00    Daverdisse

Consécutivement à la crise de la métallurgie ardennaise et à l'arrivée de jeunes sabotiers français fuyant la conscription napoléonienne, Porcheresse devint au début du XXe s. un village de sabotiers. 

En Luxembourg, 4.600 m3 de hêtre, étaient transformés en sabots chaque année, dont 400 pour le seul village de Porcheresse (3ème producteur). 

Ce musée présente les différentes étapes de la fabrication du sabot : depuis le tronc d'arbre de bouleau jusqu'au sabot traditionnel ou, plus richement décoré, le sabot du dimanche. Tous les outils et photos du musée sont des prêts ou des dons des familles d'anciens sabotiers.







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris