Tourisme

Bouillon-Orval : améliorer l’offre de bus touristiques

Bouillon-Orval : améliorer l’offre de bus touristiques
 Publié le vendredi 14 mai 2021 à 16:35 - Mis à jour le vendredi 14 mai 2021 à 16:42    Bouillon - Florenville - Herbeumont


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Rejoindre en bus le château Bouillon depuis l’abbaye d’Orval ? Ce devrait être bientôt possible.

Dans le cadre de son plan de redéploiement de l’offre de bus dans la région de Florenville, le TEC Luxembourg va étudier la possibilité de créer des lignes à vocation touristique, en vue de relier des lieux d’attractions aux alentours des deux pôles majeurs que sont le château et l’abbaye. 

Voici quatre ans, une étude avait mis en évidence qu’une majorité de visiteurs couplait ces deux attractions. Il y a un potentiel”, assure Xavier Lecat, directeur de l’ADL de Florenville.

L’idée de renforcer l'offre, a été évoquée ce mercredi lors d’une rencontre entre le TEC Luxembourg, les ADL de Florenville et de Bouillon-Bertrix-Paliseul, les maisons de tourisme et les parcs naturels de Gaume et d’Ardenne méridionale, ainsi que les communes de Bouillon, Florenville et Herbeumont.

Sous ce gouvernement, la Région wallonne a dégagé des moyens pour améliorer l’offre des TEC et faciliter l’accès à des hauts lieux touristiques.  “A nous maintenant d’identifier avec les acteurs de terrain quels sont les besoins et les attentes, comment y répondre et comment l’intégrer dans le futur plan de mobilité de cette zone, nous explique Daniel Davin, directeur d’exploitation du TEC Luxembourg. Faut-il prévoir une ligne “régulière” ou s’appuyer sur un système de mini-bus à la demande ? Rien n’est figé.” 

Seule certitude : revoir l’offre, les horaires, les parcours, prendra évidemment  du temps et rend improbable un lancement pour cet été. 

Les opérateurs touristiques espèrent une concrétisation avant l’été 2022

Nous allons nous revoir à la mi-juin entre acteurs du tourisme, précise Xavier Lecat, directeur de l’ADL de Florenville. Ensemble, nous voulons dégager des propositions concrètes, précises, basées sur des chiffres de fréquentation, de visites, de promenades,  sur le nombre de nuitées, sur des habitudes de comportement.” 

L’objectif est de présenter un document étayé aux responsables du TEC Luxembourg, pour les aider dans leur décision. 

Nous avons là une belle opportunité, que personne ne veut laisser passer.

Chr. Thiry