Economie

Licenciements chez Valvert : les négociations ont débuté

Licenciements chez Valvert : les négociations ont débuté
 Publié le mercredi 17 novembre 2021 à 22:14 - Mis à jour le vendredi 19 novembre 2021 à 17:14    Etalle

Dans l'usine Valvert cela fait maintenant une semaine qu'ouvriers et employés attendent d'en savoir plus sur les 14 licenciements prévus dans le cadre d'un plan de modernisation de l'usine.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Ce mercredi soir, un conseil d'entreprise extraordinaire s'est tenu à l'usine Nestlé Waters d'Etalle. Objectif de la soirée : permettre aux délégations syndicales de communiquer à la direction les questions du personnel suite à l'annonce du licenciement de 14 postes au sein de l'entreprise.

Au nombre de ces interrogations, il y a évidemment la question du profil des personnes licenciées mais également l'accompagnement qui leur sera proposé. Autre enjeu  : l'enclenchement ou non de la procédure Renault qui s'applique en cas de licenciement collectif. D'après une source syndicale, la direction y serait opposée car elle compterait étaler les licenciements sur l'année 2022. Elle éviterait ainsi cette procédure qui prévoit notamment des indemnités spécifiques pour les travailleurs licenciés.

Cette source nous explique également que le personnel qui a connu la précédente restructuration en 2009 n'en garde pas un bon souvenir.  Pour rappel, le Groupe Nestlé avait licencié 36 des 92 travailleurs présents sur le site.  L'annonce de ces licenciements avait d'ailleurs provoqué une semaine de grève sur le site stabulois.

Syndicats et direction gardent le silence

Nous aurions souhaité en savoir plus sur le résultat de cette première rencontre mais la direction nous a opposé dès cet après-midi une fin de non-recevoir.  Par voie de communiqué, la direction de Nestlé Belgique/Luxembourg affirme néanmoins vouloir convenir avec les représentants du personnel "des conditions appropriées pour accompagner au mieux les collaborateurs touchés par cette réorganisation". 

Côté syndical, on nous avait promis une réaction au sortir de la réunion (elle a duré plus de quatre heures). Finalement la délégation FGTB-CSC a décidé de réserver la primeur des informations au personnel de Valvert. Celui-ci sera averti de pauses en pauses d'ici demain soir.

Une seconde réunion entre les organisations syndicales et la direction est prévue vendredi prochain, le 26 novembre, pour apporter davantage de réponses aux questions posées par les représentants du personnel.


Frédéric Feller Julie Fohal





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus