Economie

Etalle: après 23 ans chez Valvert, Philippe Antoine reprend la direction de l'usine

video loading
loading video
 Publié le jeudi 23 septembre 2021 à 10:09 - Mis à jour le jeudi 23 septembre 2021 à 11:03    Etalle

 L'usine Valvert à Etalle a un nouveau directeur depuis le 1er juin. Au sein de l'entreprise depuis 23 ans, Philippe Antoine la connaît bien pour y avoir assumé différentes responsabilités avant d'endosser celle de directeur.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


"Après mes études à Liège, j'ai commencé directement au laboratoire du service qualité. C'est là qu'on contrôle tous les jours aussi bien la qualité de l'eau des captages que le produit fini", explique Philippe Antoine.

Originaire d'Engreux, Philippe Antoine vit aujourd'hui dans la commune de Meix-devant-Virton. Reprendre la direction de l'usine et des 65 équivalent TP est un nouveau challenge. Dans ses objectifs, le nouveau patron compte bien améliorer la compétence des opérateurs de production et optimiser l'outil. Un autre enjeu important est celui de l'environnement. Aujourd'hui, toutes les bouteilles qui sortent de l'usine sont produites à partir de bouteilles recyclées jusqu'à 5 fois. Il faut 4 bouteilles pour en produire 3. Mais Nestlé Waters n'a pas dit son dernier mot et planche sur le plastique de demain, comme le plastique biosourcé.

"D'ici 2025, chaque litre pompé par une usine Nestlé Waters  devra être compensé par un projet favorable pour l'eau à l'échelle locale" indique Philippe Antoine, le nouveau patron de l'usine Valvert.
D'ici à 2025, le groupe s'est engagé à avoir un impact neutre voire même positif sur les ressources en eau. Pour l'usine d'Etalle, 3 projets ont été retenus: dévier l'eau claire du lavoir de Buzenol hors du circuit des eaux usées allant dans la station d'épuration, recréer une ancienne tourbière en face de l'étang à proximité de l'usine et planter des roseaux du côté de Sainte-Marie-sur-Semois.

Après l'accord passé avec les agriculteurs de Chantemelle pour qu'ils n'utilisent plus d'engrais ni de pesticides sur 40ha, l'eau à l'état sauvage fait en sorte de conserver son image de marque.  Histoire peut-être aussi de grignoter quelques parts dans un marché belge déjà saturé.

Nommé à la tête de l'usine depuis le 1er juin, Philippe Antoine avait déjà assuré l'intérim suite au départ de Florent Maire en mars dernier pour la direction de l'usine Nestlé à Pontarlier en France.


Christelle Collin