Vivalia s’ouvre au télétravail

Vivalia s’ouvre au télétravail
 Publié le mercredi 25 mars 2020 à 18:19    Arlon - Bastogne - Libramont - Marche-en-Famenne - Virton

Fin de semaine dernière, plusieurs membres du personnel de Vivalia  se sont émus de l’obligation de poursuivre leur travail sur site hospitalier, alors que leur fonction n’est pas directement liées aux soins... 

Après avoir fermé la porte à tout télétravail, l’intercommunale vient de revoir sa position. 

Dans un document envoyé ce mercredi à l’ensemble de son personnel, Vivalia annonce qu’elle autorisera bien -dès ce jeudi- le télétravail, “dans la mesure du possible, en fonction des dispositions techniques communiquées par la Direction informatique”.

Le travail sur site est évidemment maintenu pour les services où la continuité de l’activité est obligatoire. Mais des permanences avec rotation du personnel sont mises en place afin d’éviter au maximum la présence sur le lieu de travail.  

 

La dispense de service, après les récup et les congés

Concernant les personnes dont la présence physique au sein de l’institution n’est pas indispensable en cette période de crise, et pour lesquelles le télétravail n’est pas envisageable, il leur sera demandé de récupérer leurs heures supplémentaires,  d'apurer leur solde de congés 2019, et de prendre une partie de leurs congés 2020. Ce n’est qu’une fois ces périodes prises, que ces travailleurs seront placés en dispense de service pour cas de force majeure. Tous leurs droits (rémunérations et avantages) seront maintenus. 

 




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.



Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris