Santé

Des ateliers pour attirer de futurs médecins en zone rurale

video loading
loading video
 Publié le mercredi 10 novembre 2021 à 12:15 - Mis à jour le mercredi 10 novembre 2021 à 12:30    Houffalize - Province

Pour la septième année, l’asbl Santé Ardenne a encadré deux journées d’ateliers pratiques à destination de quelque 300 assistants et stagiaires en médecine générale. Le but de l’opération est aussi d'éveiller l’intérêt pour la pratique en région rurale.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Si un de vos patients se présente avec une cheville foulée lors d’une balade champignons, deux choix s’offrent à vous : soit vous l’envoyez aux urgences, d’où il reviendra avec un plâtre et un rendez-vous une semaine plus tard chez un spécialiste ; soit, après avoir exclu la fracture, vous immobilisez vous-même la cheville avec un taping adapté”. Ce mot d’introduction du Dr. Moulart, généraliste à Erezée, résume à lui-seul la pratique d’une médecine telle qu’il la conçoit en région rurale : avec davantage d’actes posés par le praticien.

De plus en plus reconnues par les unifs

Durant deux jours dans le cadre d’Ol Fosse d’Outh à Houffalize, l’asbl Santé Ardenne a encadré des ateliers pratiques à destination d’élèves stagiaires en médecine générale et d’assistants fraîchement diplômés. “Cela fait sept ans que nous proposons ces formations pratiques", avance le Dr Christian Guyot, président de l'association et généraliste à Hotton. Ateliers taping, points de suture, infiltrations, soins des plaies, lutte contre l’apnée du sommeil, contre la toxicomanie… autant d’ateliers peu ou prou proposés durant le cursus au point que certaines universités commencent à reconnaître leur qualité : “les universités en parlent de plus en plus et on voit des étudiants qui viennent d’un peu partout. L'ULB a affrété deux cars pour ses étudiants et récemment l’université de Liège a accepté de compter ces ateliers dans les heures de formation en assistanat”.

Une opération com' en faveur de la médecine rurale

Initiée et encadrées par l’asbl Santé Ardenne en collaboration avec la province de Luxembourg, ces matinées d’apprentissage, complétées d’une après-midi tourisme, sont aussi et clairement des opérations de communication… pour attirer ces futurs médecins à venir pratiquer en régions rurales.  “J’ai eu quelques stagiaires qui avaient participé à cette formation et qui ne connaissaient pas vraiment la région, ni la pratique rurale, témoigne de Dr. Debanterlé, médecin à Barvaux. Ça leur a donné l’envie de poursuivre et de venir faire d’abord un stage, puis un assistanat. Finalement, certains sont restés.”Et si l’on ajoute à ces formations, d’ autres initiatives comme les facilités d’accueil en famille le temps des stages; les aides financières à l’installation ; ou bien encore la multiplication des maisons médicales, c’est tout le Luxembourg qui petit à petit gagne du terrain sur la pénurie de médecins généralistes.


Christophe Thiry





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus