La chronique littéraire de ce 24 mars

 Publié le mercredi 24 mars 2021 à 18:09 - Mis à jour le jeudi 25 mars 2021 à 09:20    Province

Comme chaque semaine, Alicia Morette du Service du Livre luxemburgeois nous livre ses dernières découvertes littéraires.


Dans le dernier Armel Job, « Sa dernière chance » (ed. Robert Laffont), le lecteur retrouve ce qui fait le suc(cès) annuel de l’écrivain : proximité de lieu, de temps, représentation de la chrétienté, mais surtout un sondage de l’âme humaine : dans ses intrigues, A. Job se plait à dévoiler ce qui anime des personnages bien sous tous-rapports. Secrets, bassesses et médiocrité sont au rendez-vous.


Le Rochois François Wautelet -grand amateur de théâtre- fait ses premiers pas dans le monde du livre avec le titre : « Bagages Inconnus » (autoédition – Le livre en papier). Il propose un recueil de 14 nouvelles à chute qui ont, pour fil rouge, les chemins inconnus que l’on prend et qui nous emmènent loin de notre zone de confort. F. Wautelet a le sens du rythme. Un premier essai prometteur.


Avec « Derniers Fragments d’innocence » (ed. Memory) Amandine Fairon s’essaie authriller. Alors que Zoé disparait subitement et qu’une succession de meurtres dans la ville(dés)orientent les enquêteurs… très loin de là, en Asie Centrale, une certaine Zoya découvre la transhumance. Un roman intriguant et bien construit.





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus