Info

Bouillon s'oppose à la réorganisation de la zone de secours

video loading
loading video
 Publié le jeudi 30 septembre 2021 à 17:47 - Mis à jour le jeudi 30 septembre 2021 à 18:04    Bouillon - Daverdisse - Tellin - Wellin

Seule la commune de Bouillon s'est opposée au projet de réforme de la zone de secours Luxembourg. Les élus bouillonais n’acceptent pas que leur caserne devienne un poste de premiers secours… Les bourgmestre de Wellin, Tellin et Daverdisse eux ont demandé à obtenir leur poste de secours. 

Wellin, Tellin et Daverdisse réclament un poste de secours


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Plus de 25 minutes pour une intervention, même urgente ! Les citoyens de Wellin, Tellin, Daverdisse ne sont pas logés à la même enseigne que partout ailleurs en province de Luxembourg. "On est bien au-delà des quinze minutes admises pour l'aide médicale urgente", rappelle le bourgmestre de Wellin Benoît Closson. Comme d’autres communes situées aux frontières provinciales, Wellin, Tellin et Daverdisse peuvent bien sûr compter sur l’appui d’autres zones de secours, la zone Dinaphi en ce cas-ci. Mais la zone Dinaphi a abandonné l’idée d’une nouvelle caserne un temps envisagée non loin de l'aire autoroutière de Wanlin. Une décision qui amènent les trois bourgmestres à réclamer un poste de secours. 

Bouillon veut faire monter sa caserne de catégorie

La seule opposition à ce plan de réforme est donc venue de Bouillon, mécontente de voir leur caserne appelée à devenir poste de premier secours. Au même titre que La Roche, Houffalize et Neufchâteau. "D'un côté on voit apparaître une nouvelle caserne à Libramont, d'un autre on entend que la zone est prête à en ouvrir une autre à Wellin et pendant ce temps, Bouillon est déconsidérée" fulmine le bourgmestre Patrick Adam. Et prévient : "En été, avec l'afflux de touristes, Bouillon doit être considérée comme une grande ville et nous ferons tout pour qu'il en soit ainsi, quitte à aller au-devant de la tutelle ou du Conseil d''Etat.
Les élus bouillonnais aborderont ce point en urgence ce jeudi soir et lanceront l'invitation aux président et au commandant de la zone de secours.


Christophe Thiry





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus