Les élections 2018 par commune :
 

Le CMH menacé ? "Des fake news" répond Maggie De Block

Le CMH menacé ? "Des fake news" répond Maggie De Block
 Publié le dimanche 10 juin 2018 à 18:38 - Mis à jour le lundi 11 juin 2018 à 09:42    Province

 L'avenir de l'hélicoptère de Bra-sur-Lienne est-il menacé ? C'est ce que laisse entendre l'asbl dans un communiqué relayé sur les réseaux sociaux et partagé plus de 8.000 fois.

Le centre médical héliporté y décrit ses craintes liées à la réforme de l'aide médicale urgente que défend en ce moment le cabinet de la ministre Maggy De Block.

 « Cette réforme, si elle devait être confirmée, pourrait aboutir à la disparition à plus ou moins brève échéance, de hélicoptère du CMH de Bra-sur-Lienne. Pour l’heure, nous ne connaissons pas encore la position de la ministre et toute l’équipe espère qu’elle prendra une orientation qui reconnaît le Centre Médical Héliporté à sa juste valeur et qui tienne compte de sa longue expérience ».


En quoi cette réforme menace-t-elle l'hélico de Bra-sur-Lienne ?

Selon le député wallon Philippe Courard qui a tiré la sonnette d'alarme vendredi :  « la Ministre prévoit non seulement d’augmenter les tarifs des interventions mais l’hélicoptère de Bra-sur-Lienne serait aussi à l’avenir strictement réservé au transfert de patients entre hôpitaux, à l’exclusion de toute intervention d’aide médicale urgente ».

Le PS Luxembourg dénonce un projet qui met en danger un service public abordable et de qualité et annonce qu'une question parlementaire sera posée prochainement à la Chambre sur les intentions de la Ministre.


"Du fake news" répond Maggy De Block sur RTL

« C'est vraiment du fake news. On dit que j'ai pris une décision, la seule décision que j'ai prise c'est de continuer à financer ce projet de 62.500 euros par année. Pas un euro de moins, pas un euro de plus. (…) Ce sont vraiment des rumeurs. Moi je sais bien que je n'ai pas pris une décision, autrement que de continuer à financer cet hélicoptère » a déclaré la Ministre de la santé sur le plateau de « C'est pas tous les jours dimanche ».



De son côté, Willy Borsus (qui s'est empressé de relayer la réaction de la ministre) a affirmé qu'il continuerait de « veiller à la pérennité de notre hélicoptère qui sauve des vies ! ».

 Alors info ou intox ? Sur son facebook, l'asbl réplique « ce n’est pas une fausse info. C’est vrai à 100% malgré le déni de Maggie De Block. Nos sources sont fiables et on a d’autres chats à fouetter que de faire circuler de fausses infos ».

Ce lundi matin, le CMH persiste et signe sur les réseaux sociaux, précisant que l'asbl ne reçoit aucune subvention si ce n'est le soutien de ses affiliés et partenaires. Quant à la subvention de 65.000 euros évoquée par Maggy De Block :

"Cette somme, le CMH la reçoit en contrepartie d’une étude réalisée sur chacune de ses missions. Chaque année, le CMH doit fournir au cabinet SPF un rapport médical pour justifier son statut expérimental et l’utilité de son service de secours. Il est grand temps de souligner que personne au cabinet ne semble lire ce rapport".

Une mise au point qui se termine par un nouvel appel au soutien de la population.
Et vu les nombreuses réactions sur les réseaux sociaux (voir la publication ci-dessous), l'association semble pouvoir compter sur le soutien sans faille de ses 120.000 affiliés et des communes et provinces partenaires.

Après 20 ans au service de la population, le CMH n'est visiblement pas prêt de baisser les bras.




Frédéric Feller

 

 

 




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.

Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte