Info

Un fusion des hôpitaux pour éviter "les décisions courageuses" estime Ecolo

Un fusion des hôpitaux pour éviter "les décisions courageuses" estime Ecolo
 Publié le jeudi 04 mars 2021 à 16:10 - Mis à jour le jeudi 04 mars 2021 à 18:20    Bastogne - Libramont - Province

 Alors que l'intercommunale Vivalia se félicite d'être parvenue à un accord pour fusionner les hôpitaux de Bastogne et Libramont, Ecolo Luxembourg fustige « un arrangement qui évite de prendre des décisions courageuses et cohérentes pour le site de Bastogne ».

Pour l'administratrice écolo, Brigitte Petré : «cela fait de nombreuses années que l'hôpital de Bastogne n'a pas la taille exigée pour offrir une qualité de soins suffisante. Les compétences des médecins ou des infirmiers ne sont nullement en cause, c'est la structure de l'hôpital en elle-même qui n'est pas viable ».
Pour les Verts, que Bastogne soit accolé à Libramont ou à Marche, le résultat sera le même : il restera un déficit important à combler.


Un avis que ne partage pas le directeur général de Vivalia, Yves Bernard, bien au contraire :

« Nous avons privilégié l'objectif médical mais un objectif financier est également lié à ce plan ». Un plan élaboré en concertation avec les médecins qui prévoit un boni d'1 million 200.000 euros pour les sites de Libramont et Bastogne. Un objectif théorique auquel croit fermement le DG de Vivalia.


Ecolo de son côté met en garde le conseil d'administration estimant que sa responsabilité politique est engagée : « garder un Service d'urgence spécialisée (SUS) à Bastogne et construire un nouveau bâtiment à cette fin, alors que ce service déroge à des normes essentielles de l’avis même de la Région Wallonne est une responsabilité politique qu’il faudra assumer en cas de problème médical ».


Les dérogations en question concernent l'ensemble des services sur lesquels doivent normalement s'adosser un service d'urgence. Selon Yves Bernard, concernant Bastogne, elles n'ont jamais causé le moindre incident et se limitent à la gynécologie, pédiatrie, psychiatrie et neurologie.


Une autre dérogation concerne les normes architecturales, d'où le projet de création d'une annexe pour loger les urgence bastognardes dans de bonnes conditions. On parle d'un investissement de 800.000 euros repris depuis plusieurs années dans les comptes de l'intercommunale que va devoir réexaminer le comité de pilotage.


Incohérence avec le plan Vivalia 2025 ?

Enfin, sur la cohérence avec le plan Vivalia 2025, Yves Bernard rappelle le projet de conserver un réseau d'urgences de proximité. Il estime également que la fusion devrait permettre de reconquérir une patientèle dans l'arrondissement de Bastogne qui, in fine, suivra ses médecins à Houdemont où sera implanté le nouvel hôpital Centre-Sud.

Du côté Ecolo, on reste opposé à « cette localisation au milieu des champs et bien trop extensive », l’administratrice écolo « n'a pu que confirmer son choix et a logiquement voté contre les expropriations » lors du conseil d'administration.


F. Feller