PPA. Les forestiers vont pouvoir reprendre le travail, sous conditions

PPA. Les forestiers vont pouvoir reprendre le travail, sous conditions
 Publié le jeudi 05 mars 2020 à 11:30    Province

La ministre wallonne de l’Environnement et de la Forêt Céline Tellier annonce la reprise « conditionnelle » des travaux forestiers en zone infectée par la PPA, la Peste porcine africaine. Un soulagement pour les professionnels du secteur, privés d’accès depuis 18 mois.

La nouvelle va permettre au secteur forestier de pouvoir souffler et surtout de reprendre la direction des forêts dont l’accès est interdit depuis 18 mois. La ministre Tellier explique, dans un communiqué, que : « Cette décision, prise en concertation avec le comité stratégique Peste porcine africaine, se base sur le conseil urgent du Comité scientifique auprès de l’AFSCA (NDLR: un comité indépendant de scientifiques). La Ministre poursuit : « Cette prochaine reprise d’activité ira de pair avec la poursuite des travaux de prospection des cadavres de sangliers et des actions de dépopulation (tirs de nuit, pièges, …) dans la zone. (…) La prudence reste, en effet, de mise puisque cette réouverture peut être remise en question en cas de découverte de tout nouveau cadavre de sanglier frais, ou issu du tir ou du piégeage qui se révélerait viropositif à la peste porcine africaine. »

Une reprise « en dépit du bon sens » pour cet exploitant

Le dernier sanglier positif à la PPA avait été découvert le 11 août dernier. La crise semble diminuer d’intensité. La situation permettra en tout cas, d’ici quelques semaines, aux forestiers, de reprendre leur activité. Pour Jean-Louis Bodart, directeur de Gaume Bois : « C’est une bonne nouvelle mais prise, à nouveau, en dépit du bon sens. Du 15 avril au 15 août déjà, il est interdit de couper les feuillus, pour préserver la biodiversité. Le problème aussi, c’est tout ce bois tombé après les tempêtes. Si on n’intervient pas dans les 15 jours, on pourra faire une croix dessus car il suffit de plusieurs journées chaudes pour favoriser un envol des scolytes ! » Pour cet exploitant, actif en plein dans la zone infectée, comme pour des dizaines d’autres, l’impact financier de cette crise est très important. « Et on n’a rien touché comme indemnités ! » ponctue Jean-Louis Bodart.

Reprise en avril, sous conditions

Certains travaux forestiers pourront être réalisés après notification auprès du DNF : il s’agit plus précisément de travaux manuels de dégagement, de taille et d’élagage des jeunes plants et semis naturels avec des outils à main, à la débroussailleuse et à la tronçonneuse. Pour ces travaux forestiers, les opérateurs devront notifier tout cas de sanglier découvert et désinfecter leur matériel et leurs vêtements selon les normes strictes de biosécurité en vigueur dans la zone.

Les exploitants forestiers professionnels pourront réaliser la récolte de bois après autorisation préalable du DNF.

Les travaux de gyrobroyage et de peignage restent interdits.

Un nouvel arrêté ministériel est en préparation. Il viendra remplacer l’arrêté relatif à la circulation en forêt actuellement en vigueur. La reprise des travaux forestiers devrait être effective en avril.

Vers une réouverture, plus large, de la forêt ?

Pour la ministre Tellier : « Les efforts doivent être poursuivis pour garantir le succès des opérations en cours. Un avis de l’AFSCA sur une possible réouverture de la forêt à d’autres usages et dans certaines conditions est attendu dans les prochaines semaines. »

Les derniers chiffres

Au 2 mars 2020, 4634 sangliers ont été analysés sur l’ensemble de la zone PPA, 832 ont été découverts positifs à la peste porcine africaine (PPA). Sur cette même zone, plus de 5000 sangliers ont été abattus ou trouvés morts depuis le 13 septembre 2018. Le dernier sanglier positif à la PPA, on l’a écrit plus haut, avait été découvert durant le mois d’août. Des ossements anciens ont été découverts à Mellier dans le bois de Lavaux le 21 février dernier.

S. BOUDOU







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris