Cafés et restaurants à l’arrêt et « sous le choc » !

Cafés et restaurants à l’arrêt et « sous le choc » !
 Publié le vendredi 16 octobre 2020 à 19:36 - Mis à jour le vendredi 16 octobre 2020 à 21:05    Province

C’est une des informations les plus surprenantes, ce soir, et elle fait mal aux cafés et restaurants qui seront donc stoppés pour un mois, dès ce lundi. Thierry Neyens, le président de la Fédération HoReCa Wallonie que nous venons de joindre se dit « sous le choc ».

 

Thierry Neyens est aussi restaurateur dans la région d’Arlon. Ce vendredi soir, le président de la fédération HoReCa Wallonie réagit à une nouvelle qu’il ne voulait pas entendre. Pourtant, sur les antennes de la Une, l’arrêt complet des cafés et restaurants pour un mois vient d’être annoncé, avant même la conférence de presse du premier ministre : « Je n’ai jamais eu autant mal au ventre aujourd’hui. Je viens d’apprendre la nouvelle en suivant les informations à la télévision. Je suis sous le choc. C’est dur à avaler. On avait fait énormément d’efforts avec un protocole strict appliqué, dès le mois de juin, lors de la réouverture de notre secteur. »

 

« Nous avons été sacrifiés »

 

Pour Thierry Neyens, les règles sanitaires étaient respectées, en grande majorité. Malgré les signaux d’alerte ces dernières semaines, le secteur restait motivé. Thierry Neyens : « Nous avons été sacrifiés et on ne sait pas pourquoi ? Le ministre de la santé Frank Vandenbroucke semble avoir mis la pression. En Wallonie, le secteur était soutenu. Je suis déçu et triste pour mes confrères. Ici, on punit l’ensemble du secteur pour quelques mauvais élèves. On avait déjà un genou par terre, là on vient de nous couper l’autre. Est-ce qu’on va rester les bras croisés ? Je ne crois pas. »

On l’a entendu également, ce soir, des mesures compensatoires seront prévues mais cette annonce laisse sceptique le président de la Fédération HoReCa Wallonie : « A un moment donné, il n’y a plus de sous. Il faudra voir comment sera aidé un secteur qui n’a pas encore pu se refaire une santé. J’attends aussi que l’on me montre, dans les chiffres, que c’est dans le secteur HoReCa qu’il y a un problème. »

S. BOUDOU







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris