Info

Transparence à Neufchâteau. Mariline Clementz isolée au sein de la majorité

video loading
loading video
 Publié le jeudi 17 juin 2021 à 16:27 - Mis à jour le jeudi 17 juin 2021 à 16:41    Neufchâteau

La majorité chestrolaise, et en son sein la liste "3ème Piste", se met-elle en porte-à-faux par rapport à ses promesses de transparence et de participation citoyenne ? Elle vient d’être épinglée par l’association Transparencia, pour ne pas vouloir transmettre au grand public ces projets de délibération aux conseils communaux. 

Promesse de campagne

S’inscrivant en rupture avec l’ancienne majorité, la liste “3ème Piste” a basé sa campagne sur la transparence et la participation citoyenne. Lors du débat préélectoral sur TV Lux, la chef de file Mariline Clementz s’était engagée à signer la charte Transparencia, du nom de cette asbl militante pour un accès facile et aisé aux documents publics. 

Je signe cette charte, absolument,  promet alors Mariline Clementz. Il est aussi important de mettre en place un comité de citoyens qui puisse réfléchir, sur base de ces documents, aux points mis à l’ordre du jour et ainsi interpeller les conseillers communaux”. 

 

3ème Piste isolée en majorité

Mais voilà aujourd’hui “3ème Piste” se retrouve face à ses contradictions… Et avec elle c’est toute la majorité chestrolaise, qui est pointée du doigt par l’asbl Transparencia, pour avoir refusé de publier les projets de délibération des conseils communaux. Il s’agit ici de documents annexés à l’ordre du jour, remis à tous les conseillers et parfois même à la presse, et qui précisent les intentions de la majorité. 

C’est vrai que j’ai signé la charte. J’ai défendu le point au niveau du collège, mais je n’ai pas réussi”, reconnaît aujourd’hui en toute humilité Mariline Clementz, avant d’ajouter : “Oui, sur ce point, je suis isolée”.

 

"Pour Vous" craint la confusion

La bourgmestre, quant à elle, se retranche derrière ce qu’elle nous explique être des avancées ; comme la retransmission des conseils communaux en live. 

Mais Michèle Mons delle Roche et son groupe n’entendent pas aller plus loin pour le moment. Au prétexte que “la divulgation de ces projets de délibération pourraient être confondus avec la décision finale”… 

Pourtant le Conseil d’Etat a récemment contraint la commune de Braine-l’Alleud à transmettre ces mêmes documents. 

Nassogne et Tellin cités en exemples

Chez nous, des communes comme Nassogne et Tellin ont pris l’initiative et publient sur leurs sites les documents en question. Elles ont été données en exemple par Transparencia, invitée en commission du parlement wallon, présidée par Yves Evrard.

A Neufchâteau, la bourgmestre nous dit vouloir attendre et se conformer au futur arrêté du gouvernement wallon et du ministre des pouvoirs locaux, Christophe Collignon, bourgmestre en titre de Huy, une des communes qui affichent déjà ces documents.

Gageons que la minorité chestrolaise ne manquera pas de mettre le point à l’ordre du jour d’un prochain conseil communal… 

Christophe Thiry