Les élections 2018 par commune :
 

Le projet Vivalia 2025 déposé. Sans réel consensus

Le projet Vivalia 2025 déposé. Sans réel consensus
Photo d'illustration - ©archipelago baev & Horoma
 Publié le mercredi 22 août 2018 à 14:10 - Mis à jour le mercredi 22 août 2018 à 18:44    Province

C'est fait. Le projet Vivalia 2025 a été déposé ce mercredi après-midi sur la table du gouvernement wallon, dans le cadre du futur plan de financement du secteur hospitalier.

Des centaines d'heures de travail ont abouti à la publication d'un document long de 5000 pages, qui reprend l'ensemble des investissements à réaliser sur les sites existants et sur le nouveau site de Houdemont. 

Houdemont, le futur CHR

A Houdemont,  la construction du futur Centre Hospitalier Régional représente à lui seul un investissement global estimé à 355 millions d’euros, financé pour deux tiers par la Région wallonne, le tiers restant étant à charge de Vivalia sur fonds propres ainsi que via un fonds d’investissement alimenté par les associés (communes et provinces) et les médecins.

Sur 3 à 6 niveaux, le nouveau CHR couvrira au total 78.000m². Auxquels il faut ajouter quelque 1500 places de stationnement. Dans son communiqué, Vivalia précise que ce CHR "répondra à la nécessité d’un modèle d’hôpital plus performant conciliant l’amélioration des soins et la rationalisation des coûts. (...) Les premières esquisses du projet témoignent de la volonté d’intégrer le futur Centre Hospitalier Régional dans son environnement, par une approche durable et écologique."

Un projet qui ne fait pas l'unanimité

Détail piquant, au travers du document, Vivalia souligne que "le Conseil d’administration et le management de Vivalia ont été particulièrement attentifs à trouver un consensus qui puisse doter la province de Luxembourg d’un outil performant à l’horizon 2025, répondant tant aux souhaits des médecins, qu’aux besoins des patients et au bien-être du personnel, (...). Les Conseils médicaux du CHA et de l’IFAC avaient déjà rappelé, avant la réunion du Conseil d’administration de ce 21 août, leur accord complet sur le projet et son financement médical."

Aucune allusion au récent baroud des médecins des Cliniques du Sud-Luxembourg (CSL), ou de certains mandataires du sud qui se sont détachés peu ou prou de ce projet.

Nos confrères de La Meuse rapportent qu’il y a quelques semaines, ces médecins ont fait plusieurs propositions dans le but de trouver un accord. Ces propositions qui ont été revues et annotées par la direction de Vivalia n’ont pas permis une meilleure entente. Les médecins du sud-Luxembourg, représentés à 60% lundi soir, se sont exprimés à 95% contre. Par la voix du président du conseil médical, le Dr. Mairesse, ils estiment que «le projet en l’état est mauvais».

Le projet Vivalia 2025 ne fait pas non plus l’unanimité au sein du conseil d’administration. Les mandataires politiques, réunis ce mardi soir, se sont prononcés à 14 voix pour, 1 contre (Kamal Mitri) et 5 abstentions (Carmen Ramlot, Annick Van den Ende, Vincent Wauthoz, Nathalie Heyard et Jean-Marie Meyer).

L’un des points de désaccord : le transfert de 60 lits du service de revalidation de Saint-Mard (Virton) vers celui de Libramont. «Une perte de services de proximité sans aucune solution fiable» pour Vincent Wauthoz, échevin virtonais MR qui se désolidarise et fait référence aux 17 millions de subsides perdus pour le modulaire de Libramont.

Cela étant, pour le directeur général de Vivalia, Yves Bernard, «il est important de réduire les pertes quant à la valeur résiduelle de l’hôpital de Libramont et donc l’occuper au maximum».

 

Les administrateurs se sont, quoi qu'il en soit, majoritairement prononcés pour le projet Vivalia 2025.




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.


Pub



Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte