Info

La locomobile transporte les personnes à besoins spécifiques

video loading
loading video
 Publié le jeudi 23 septembre 2021 à 15:45 - Mis à jour le jeudi 23 septembre 2021 à 15:47    Province

Les chauffeurs de la Locomobile accompagnent les personnes à besoins spécifiques dans leurs trajets.  Une expérience pilote est en cours afin de multiplier les interventions et former davantage de chauffeurs.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


La Locomobile est un taxi social actif dans la province depuis 11 ans déjà.  Elle emploie 16 chauffeurs qui accompagnent les personnes socialement défavorisées dans leurs déplacements.  La Province de Luxembourg, le comité subrégional AVIQH et la Locomobile ont lancé un projet-pilote pour former les chauffeurs à la prise en charge de clients porteurs de handicaps lors de leurs trajets - et particulièrement des personnes autistes.

Les 16 chauffeurs de la Locomobile ont été formés par le service Alter&Go sur les besoins spécifiques des personnes porteuses de handicap.  Ils sont également conseillés de manière très concrète par les parents des enfants, ainsi que les centres de thérapies.

"Nous avons suivi une formation d'une demi-journée avec des mises en situation sur les différents types de handicaps, explique Sidonie Brolet, chauffeur-accompagnateur à la Locomobile.  Ensuite, quand on va chercher les enfants chez eux, les parents nous conseillent sur ce qu'on doit faire ou ne pas faire avec leur enfant.  Et sur sur notre feuille de route, il est écrit les habitudes des enfants.  Ça nous permet de les mettre à l'aise."
Ce projet pilote a été développé car les professionnels de terrain ont constaté que la mobilité en Province de Luxembourg est souvent compliquée.  D'autant plus quand on la lie à la thématique du handicap.  "Ces difficultés de mobilité sont une forme de "sur-handicap" avec des inégalités d'accès aux soins médicaux, aux services spécialisés, etc.", regrette Stephan De Mul, le député provincial en charge du social, de la santé et de la mobilité. 

Les premiers tests ont été réalisé avec quelques enfants qui fréquentent le porte Bleue (Centre d'accueil thérapeutique pour les enfants autistes à Libramont).  "Par exemple, si la personne a envie de jouer aux cartes, cette sortie va participer à son intégration sociale, explique Nathalie Wauthy, la coordinatrice de la porte Bleue - asbl CAPAL (centre d'action pour l'autisme en province de Luxembourg).  La personne essaie de sortir de chez elle et c'est un effort immense pour elle.  C'est un acte thérapeutique en soi pour les personnes autistes de maintenir le lien social.  Ces déplacements sont donc vraiment importants pour l'équilibre des personnes autistes, pour garder un lien social et lutter contre son autisme". 

La Commission subrégionale AVIQH estime que plusieurs centaines de personnes ont des besoins de mobilité non-rencontrés.  Cela représenterait entre 5 et 10.000 trajets par année.

Ce projet pilote est financé par la Province de Luxembourg à hauteur de 20.000€ cette année. 40.000€ supplémentaires sont espérés pour continuer le projet-pilote en 2022 et engager 2 chauffeurs supplémentaires.


Julie Fohal