Info

Neufchâteau. 60 crémations par mois. Le centre cinéraire tourne et ne fait plus peur aux riverains

video loading
loading video
 Publié le jeudi 04 novembre 2021 à 16:19 - Mis à jour le jeudi 04 novembre 2021 à 16:35    Neufchâteau - Province

En cette période de Toussaint, nous avons voulu réaliser le bilan un peu plus de six mois après l'ouverture du crématorium de Longlier. Le centre chestrolais répondait à une réelle demande mais il faisait peur aux riverains. Vous allez le voir néanmoins, leur avis a totalement changé et la cohabitation se passe bien.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


"Un voisin respectueux", voilà comment ces deux riverains qualifient le crématorium de Neufchâteau, hors caméra. Le centre cinéraire n'a pas fait fuir les habitants de la rue des Hès. Au contraire, on construit ici. Gros point positif pour beaucoup mais pas tous: la rue a été barrée à la circulation. Michel Demasy, le premier à vivre dans cette rue avec son épouse, réagit à notre micro:

"C'est vrai que nous n'étions pas heureux d'avoir ça tout près (...). Maintenant que c'est installé, il faut reconnaître que le fait que la rue soit fermée, on n'a pas d'ennuis particuliers. Mais je pense que si la rue était ouverte, on en aurait!"
Les riverains doivent effectuer un détour pour rejoindre Libramont. Un autre connaît de grosses difficultés pour manœuvrer avec son camion. "La signalisation doit être améliorée", selon lui. La commune de Neufchâteau est censée évaluer la mesure. La prolonger ou pas.

340 à 360 crémations depuis l'ouverture en avril dernier

Le crématorium le voici: des lignes modernes, discrètes, qui se fondent dans la forêt longolare, depuis un peu plus de six mois. Il offre une dispersion sur plan d'eau unique en Belgique. Philippe Dussard, directeur général:

"Je pense qu'aujourd'hui les riverains se rendent compte de l'activité en réel du centre cinéraire et que le centre n'occasionne aucun désagrément."
Sa forêt cinéraire, pour disperser les cendres ou les enfouir avec une urne biodégradable, cette forêt, ce cadre exceptionnel, c'est la force du site. Karin Stilmant organise les cérémonies aux côtés des familles. Un métier qu'elle a découvert ici. Quatre emplois ont été créés dans ce crématorium qui compte une seule unité de crémation. Elle est suffisante mais le permis unique autorise l'ouverture d'une deuxième unité si cela s'avérait nécessaire.


Samira Boudou





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus