Déplacements à l'étranger : quelles sont les règles ?

Déplacements à l'étranger : quelles sont les règles ?
 Publié le mercredi 27 janvier 2021 à 17:04 - Mis à jour le jeudi 28 janvier 2021 à 15:22    Province

Depuis ce mercredi 27 janvier et jusqu'au 1er mars, les déplacements non essentiels à l'étranger sont interdits. Une mesure prise pour tenter de limiter la propagation du Covid-19 et des nouveaux variants. 

Pour les déplacements considérés comme essentiels, une attestation sur l'honneur est nécessaire (cliquez ici pour la télécharger).

Selon l'arrêté ministériel publié le mardi 26 janvier, sont considérés comme essentiels :

- les déplacements d'habitants de communes frontalières et de leurs communes voisines directes en Belgique pour des activités de la vie quotidienne qui sont également autorisées dans le pays de résidence principale et qui sont nécessaires. En tout, 31 communes sont concernées en province de Luxembourg. On pointera notamment le cas particulier de la commune de Manhay, reprise dans la liste puisqu'elle est voisine de Houffalize sur quelques centaines de mètres à peine...


Les communes considérées comme non-frontalières sont (en gris sur notre carte) : Durbuy, Erezée, Hotton, Rendeux, Marche, Nassogne, Tenneville, Tellin, Saint-Hubert, Sainte-Ode, Libin, Libramont et Neufchâteau.


La règle des 20 kilomètres bordant la frontière évoquée un moment n'est plus d'actualité.

Notons encore que les déplacements d'habitants de zones frontalières (c'est à dire les personnes habitant au delà des communes frontalières et de leurs voisines directes) sont autorisés dans certains cas, pour des activités récurrentes de la vie quotidienne. En plus de la déclaration sur l'honneur, ces personnes devront pouvoir fournir une preuve crédible qui atteste du caractère habituel de leur déplacement.

Toutefois, les autorités insistent pour que ces déplacements soient limités au maximum.


- les voyages effectués pour des raisons purement professionnelles.


- les voyages pour des raisons familiales impératives (voyages dans le cadre de la coparentalité, visite à son partenaire, ou déplacement pour assister à une cérémonie de mariage ou aux funérailles d'un parent proche).


- les voyages effectués pour des motifs humanitaires (exemple : des soins à une personne âgée, mineure, handicapée ou vulnérable, mais aussi les visites dans le cadre de soins palliatifs).


- les voyages qui sont liés aux études.


- les voyages pour apporter des soins aux animaux.


- les voyages dans le cadre d'obligations juridiques (si nécessaires et pour autant que cela ne puisse pas se faire numériquement).


- les voyages pour faire effectuer des réparations urgentes dans le cadre de la sécurité du véhicule.


- les voyages dans le cadre d'un déménagement.

 





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus