Virton : la maison "des 4 chemins" n'est plus

 Publié le jeudi 21 mai 2020 à 12:55 - Mis à jour le vendredi 22 mai 2020 à 13:07    Virton

C’est un soulagement pour bon nombre de virtonnais. La fameuse maison dite « des 4 chemins » a été démolie entre les 18 et 19 mai. Cette bâtisse, inoccupée depuis plusieurs années, se situait à proximité immédiate d’un carrefour dangereux entre la RN88 (Latour-Aubange) et les RN 879/885 (Gomery-Ruette). De par la position de cette habitation, la visibilité des automobilistes venant de Ruette était radicalement réduite. Plus d’une trentaine de collisions, dont 3 mortelles, se sont produites ces dernières années à cause de ce carrefour. La destruction de la maison est un pas supplémentaire vers une meilleure sécurisation de cette intersection routière.

 

Une longue procédure

 

En septembre 2016, Marc Fagny et André Sosson trouvent la mort dans une collision avec un autre véhicule venant de Gomery. François Culot, bourgmestre de Virton, se souvient. « C’était terrible, j’en reste particulièrement marqué encore aujourd’hui. C’est à cette époque que j’ai entrepris des démarches auprès du Service Public de Wallonie, le propriétaire de cette jonction routière. J’avais proposé l’installation de feux clignotants avertisseurs, d’un îlot directionnel et de bandes de goudron spéciales. Dans un premier temps, ils ont finalement choisi d’exproprier la maison », nous dit-il. La propriétaire étant décédée il y a environ 10 ans, il a fallu prendre contact avec ses héritiers pour trouver un accord. L’arrêté d’expropriation a été signé fin 2019.

 

De futurs aménagements prévus

 

Malgré la démolition de cette maison, le carrefour n’en reste pas moins dangereux. Des aménagements doivent encore être effectués pour avertir les automobilistes. « J’attends avec impatience la deuxième étape, à savoir l’installation d’un îlot directionnel. Je ne connais pas encore la date de la deuxième phase, mais si elle venait à prendre du retard, j’espère que l’on pourra nous installer des feux clignotants avertisseurs ainsi que des bandes de goudron spéciales », ajoute François Culot. A noter que le projet initial de transformation du carrefour en rond-point a finalement été abandonné.

 

 

Nicolas GUIDI







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris