Exposition

Camille Lambert, d'Arlon à Juvisy-sur-Orge en passant par Ostende

video loading
loading video
 Publié le jeudi 14 octobre 2021 à 16:49    Arlon

Le musée Gaspar consacre une grande exposition à Camille Lambert, « peintre de la vertu, de la joie et de la volupté », né à Arlon en 1874 et décédé à Juvisy-sur-Orge, au sud de Paris, en 1964.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


C’est une sorte de résurrection qu’a voulu entreprendre David Colling en programmant une exposition sur Camille Lambert. Il fut d'abord un peintre arlonais.

Après avoir suivi un an de formation à Bruxelles, Camille Lambert réoriente sa formation à Liège puis Anvers. Après quoi il s’installe à Bruxelles. Les critiques sont élogieuses. Il se prend alors de passion pour Ostende et ses baigneuses.

A la fin la guerre il réalise un tableau monumental sur l’entrée triomphale du roi Albert Ier à Bruxelles. Tableau acheté par la reine Elisabeth et toujours dans la collection royale. Une ébauche de ce même tableau est prêtée le temps de l’exposition par un collectionneur privé. Puis subitement, Camille Lambert part s’installer à Juvisy-sur-Orge, probablement attiré par la présence d’un astronome de renom, Camille Flammarion, qui possède aussi un fort côté ésotériste qui intéresse Camille Lambert.

Malgré cette passion pour la mystique et l’ésotérisme, Camille Lambert continuera à peindre des sujets religieux, comme ceux qui décoraient l’église d’Athis-Val, un édifice bombardé lors de la seconde guerre mondiale et dont il ne reste rien. Les deux carnets de l’Institut Archéologique Luxembourgeois de 2021 sont consacrés à ce peintre, l’un présente l’étude biographique réalisée par David Colling, l’autre sert de catalogue à l’exposition.





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus