Santé

Une marche pour la santé mentale de passage dans la province

video loading
loading video
 Publié le vendredi 25 juin 2021 à 13:49 - Mis à jour le vendredi 25 juin 2021 à 13:57    Arlon

Pendant 21 jours, en 21 étapes, une grande marche sillonne les routes de la Fédération Wallonie-Bruxelles sur le thème de la santé mentale. Le but étant de mettre en évidence, à chaque étape, des associations locales actives dans le domaine du soin aux personnes. Ce mille bornes pour la santé mentale a fait étape dans la province. Nous avons suivi les marcheurs lors des derniers kilomètres de l’étape Bastogne-Arlon ce mercredi.

Ils étaient une vingtaine à parcourir la cinquantaine de kilomètres séparant Bastogne d’Arlon ce mercredi. Deuxième étape dans la province de ce mille bornes pour la santé mentale, après une première étape entre Saint-Hubert et Bastogne et avant deux autres, entre Marbehan et Libramont et entre Libramont et Marche. Une marche pour sensibiliser le grand public au secteur de la santé mentale, fortement mis à contribution durant la pandémie.

Pierre Maurage, co-organisateur de la marche : « Durant les 18 derniers mois, on s’est beaucoup centré sur la santé physique à juste titre, mais les travailleurs de la santé mentale peuvent en témoigner, on a vu naître des problèmes de santé mentale chez tout un chacun, y compris chez des gens qui n’étaient pas concerné antérieurement. On veut maintenant remettre la santé mentale au centre des débats et redonner de la visibilité à ces acteurs qui ont souvent œuvré dans l’ombre pour maintenir le bien-être et la santé mentale de nos concitoyens ».

Ouverte à tout public, acteurs de la santé mentale, patients et leurs familles, marcheurs, ... la marche propose des périples de 50 kilomètres par jour avec des points rencontres, qui permettent aux moins gros marcheurs de rejoindre le mouvement. Au terme du périple, dans la ville étape, des activités sont proposées par des associations locales.

Parmi celles-ci, un service d’accompagnement de personnes porteuses d’un handicap. Marine Wein, accompagnatrice sociale de l’asbl Sésame : « J’accompagne les personnes porteuses de handicap dans des activités de volontariat. Aujourd’hui, on s’est réuni pour tenir le stand de ravitaillement que nous avons préparé pour les marcheurs ».

Autre association mise en évidence à Arlon, le Drug’s Care, un service d’accompagnement de personnes souffrant d’assuétudes.

Boris Hermand, animateur au Drug’s Care : « On est dans une logique de réduction de risques, notamment via le comptoir d’échange de matériel stérile pour usage de drogue, autant pour l’injection, que l’inhalation et le snif. On a un service d’accueil sur Arlon, mais on est actif sur toute la province… »                                                 

Cette étape est l’occasion, pour les responsables du service, de présenter le jeu éducatif qu’ils ont conçu en collaboration avec leurs usagers durant deux ans.

Ce vendredi se clôturait la sixième étape de la marche entre Libramont et Marche-en-Famenne. Les mille bornes pour la santé mentale termineront leur périple de 21 jours le 10 juillet à Namur.