Info

Wex : engouement pour le salon Energie Plus

video loading
loading video
 Publié le vendredi 18 novembre 2022 à 17:15 - Mis à jour le vendredi 18 novembre 2022 à 18:16    Marche-en-Famenne

Le salon Energie Plus se tient jusqu'à dimanche au WEX à Marche-en-Famenne. Une quinzième édition qui tombe à point nommé pour qui veut réaliser  des économies d'énergie. L'engouement, avant même l'ouverture, en témoigne.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Jamais jusqu’ici le salon n’avait aussi bien porté son nom. Rarement salon Energie Plus l n’avait connu un tel engouement dès avant même ce premier  jour d’ouverture… 

"Pour les entrées, on a constaté beaucoup plus de réservations en ligne que les autres années, donc on voit déjà du monde ce vendredi matin" explique Perrine Gracz, organisatrice du salon Energie Plus
Le but des visiteurs est de faire des économies. Economiser, oui mais sur quoi? Investir, oui mais avec quel retour? Des primes, oui mais à quelles conditions? Face à la multitude d’offres parfois complémentaires, parfois concurrentielles, le citoyen peut se sentir quelque peu perdu. En témoigne l’affluence autour des guichets de l’énergie, qui vu le contexte ont dédoublé leurs équipes. 

"Le premier conseil à donner, c'est d'isoler son bâtiment", répond Christelle Vignisse du guichet de l’énergie Dinant Philippeville
Direction donc, chez une habituée du salon, l'entreprise Thermilux, spécialisée dans la projection de mousse. Rarement Arnaud Hubert n'avait reçu autant de monde aussi tôt le premier jour. "On ne s'y attendait pas. Je n'ai même pas eu le temps d'allumer l'écran vidéo", pointe-t-il avec humour, avant de reprendre, sérieux : "On sent qu'il y a beaucoup d'inquiétude".

L’isolation réalisée, les châssis de fenêtre ou les portes de garage éventuellement remplacés, on peut alors s’interroger sur d’autres postes, comme le remplacement des chaudières traditionnelles gaz ou mazout. Une des solutions : la pompe à chaleur, en plein boum.

"Le succès est énorme" reconnait Pierre Thonon (société Pathon). "Mais le système ne s'applique pas à toutes les solutions, surtout en rénovation. Il faut bien identifier la situation de départ."
Bien qu’il n’a pas échappé à la crise, reste toujours la solution du bois. En bûches ou en pellets… cela dépend des régions. "On a constaté ces derniers mois que les habitants en Ardenne se sont tournés majoritairement vers les poêles à buches. Ailleurs en revanche, dans le Hainaut, en Brabant, en Flandre, les clients sont restés aux pellets", constate Marie-Hélène Baudry (Okofen Stroomop)

Et puis il y a les innovations du salon. Comme cette conception belge qui se joue des défauts du photovoltaïque et du solaire thermique. "Ce sont des panneaux photovoltaïques qui alimentent un ballon d'eau chaude, et qui peuvent même être connectés à une batterie, indépendamment du réseau.  Il n'y a donc aucune surtaxe "prosumer", vante Christian Bayet (Wanit)

Solaire, renouvelable, isolation, certains exposants s'attendent à deux nouvelles journées pleines, ces samedi et dimanche.
Ce vendredi matin en revanche les stands gaziers avaient plus de mal à convaincre.


Christophe Thiry





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus