Info

Vivalia : l'aile B6 de l'hôpital de Marche inaugurée

video loading
loading video
 Publié le mercredi 22 septembre 2021 à 17:18 - Mis à jour le mercredi 22 septembre 2021 à 17:39    Marche-en-Famenne

Le chantier de la nouvelle aile B6 de l’hôpital Vivalia de Marche vient de se terminer et est prêt à accueillir un tout nouveau pôle de consultations, ainsi que plusieurs services dont 3 unités de soins, sur 5 niveaux et près de 5000 m2.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Après 3 années de travaux, la nouvelle aile acueillera - dès fin octobre, début novembre - un nouveau pôle de consultations dans lequel les cabinets médicaux seront rassemblés au niveau 0, un nouveau service de gériatrie situé au +1 avec 24 lits et un hôpital de jour.  Les chambres ont été conçues pour être plus adaptées aux personnes à mobilité réduite.  Le niveau +2 accueillera une toute nouvelle maternité de 17 lits.  Enfin, au niveau +3 si situeront - dans un premier temps - 28 lits de chirurgie orthopédique et 2 lits d'hospitalisation de jour chirurgicale qui s’articuleront avec 6 lits de l’unité de gériatrie.

Au total, 12 700 000 euros ont été investis dans ces travaux.  Il s’agit là de la première grande réalisation de la stratégie amorcée dans le cadre du projet Vivalia 2025.

L'hôpital de Marche a été voulu comme une citadelle, explique Yves Bernard, le directeur général de Vivalia, un bastion au nord de la province, pour drainer la patientèle sur le bassin de vie de l’hôpital de Marche et donc être complémentaire de l’hôpital centre-sud à Houdemont.

Tensions au niveau du personnel

Mais en toile de fond de cette inauguration, impossible de ne pas évoquer les tensions bien présentes au niveau du personnel - que ce soit au niveau des urgences de l'hôpital de Marche ou du départ d’infirmiers et infirmières de Vivalia qui réorientent leur carrière vers le Grand Duché.

Il est évident qu’on doit également travailler en interne au déploiement d’une logique de maintien et de soigner notre personnel infirmier, admet Yves Planchard, président de Vivalia, avec des mécanismes de valorisation salariale et dans le cadre de tout un plan de bien-être au travail.  Ce sont des éléments qui feront l’objet de concrétisations et d’annonces dans les prochaines semaines et dans les prochains mois.

 “Il n’y aura pas d’autres opportunités de développer les infrastructures hospitalières de notre Province et de les mettre aux standards hospitaliers actuels, prévient Willy Borsus, le vice-président de la Wallonie, qui invite l’ensemble du personnel et des dirigeants de Vivalia à “franchir les obstacles internes”.
Pour l’ensemble des autorités politiques et de Vivalia, tous ces nouveaux projets doivent créer un nouvel élan positif au sein de la communauté médicale.  L’avenir nous dira si ces nouveaux défis réussissent effectivement à apaiser les tensions au sein du personnel.


Julie Fohal