Info

Un parc national en province de Luxembourg ? Réponse le 9 décembre

video loading
loading video
 Publié le jeudi 08 décembre 2022 à 21:24 - Mis à jour le jeudi 08 décembre 2022 à 21:32    Province

La désignation des deux parcs nationaux par la Wallonie était attendue pour ce jeudi 8 novembre. Finalement, il faudra attendre ce vendredi pour connaître les lauréats. Les dernières informations donnent à penser que le projet de la Vallée de la Semois a toutes ses chances.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions



Créer deux parcs nationaux en Wallonie : c'est l'objectif de l'appel a projet lancé en juillet 2021. Parmi les critères exigés : un territoire de minimum 5000 ha comprenant 90% de surface naturelle avec une certaine qualité biologique et naturelle, mais propice également au tourisme. Le but n'étant pas d'en faire une réserve, l'enjeu est donc également économique pour les communes concernées.

Sans surprise, la verte province verra deux candidatures émerger. Une première sélection est dévoilée à la mi décembre 2021. Elle retient quatre projets wallons, sont écartées, les candidatures du Geopark Famenne et de la Grande Forêt de Saint-Hubert. Parmi les quatre candidatures wallonnes, la Forêt d'Anlier et la Vallée de la Semois sont invitées à développer leur projet avec à la clé un budget de 500.000 euros.
S'ensuivent plusieurs mois d'intense travail où se tisse un réseau de partenaires sur chaque territoire. Fin septembre la candidature est bouclée.

Après un ultime tour de questions réponses face au jury, les candidats n'ont plus qu'à attendre la décision finale qui doit retenir deux candidatures. Le verdict est annoncé pour le 8 octobre mais dans les jours qui précèdent les fuites se multiplient dans la presse, évoquant le classement du jury de spécialiste sur lequel doit statuer le politique. Une cotation qui placerait le projet de l'entre Sambre et Meuse en première position suivi de la Vallée de la Semois, de la Forêt d'Anlier et enfin des Hautes-Fagnes.


Située entre deux provinces, le projet de parc national de la Vallée de la Semois, semble donc à deux doigts de se concrétiser. Un territoire de 29.000 ha recouvert à 86% de forêt et qui s'étend sur huit communes en suivant le cours de la Semois entre Vresse-sur-Semois et Tintigny.


Frédéric Feller





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus