Théâtre

La troupe de Vaux-Chavanne joue "Une histoire sans fin"

video loading
loading video
 Publié le mardi 12 avril 2022 à 15:21 - Mis à jour le mardi 12 avril 2022 à 16:16    Manhay

Ce dimanche avait lieu la dernière représentation d'Une histoire sans fin, la dernière création de la troupe de théâtre du village de Vaux-Chavanne, dans la commune de Manhay. Une création, qui fait écho à la pandémie et qui a réuni quatorze passionnés sur scène.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


A quelques dizaines de minutes de la représentation, les acteurs amateurs se préparent dans les coulisses de la salle de Vaux-Chavanne. La pièce, dont ils s’apprêtent à jouer la dernière représentation ce dimanche après-midi, est une création du responsable de la troupe, Paul Gosset. Elle prend le relais du « Père Noël est une ordure », dernier spectacle joué par la troupe en 2019.

 "Juste avant le confinement, on avait terminé de jouer "Le Père Noël est une ordure". Pendant le confinement, j'ai eu un peu de temps pour écrire... Comme c'est une histoire sans fin, on démarre par la fin de la pièce précédente et on arrive avec une pièce qui pourrait presque tourner en boucle, puisqu'elle se termine où elle commence"
"Une histoire sans fin" s’inspire largement de la situation pandémique vécue ces deux dernières années. Un virus inconnu a été détecté dans la salle. Comédiens et spectateurs sont condamnés, ensemble, à l’isolement par les autorités. Pour passer le temps, les comédiens décident de créer un nouveau spectacle, avec les spectateurs pour témoins. Parmi les quatorze comédiens, il y a des petits nouveaux…

Et puis, il y a les habitués, comme Joseph, qui interprète le bourgmestre, porteur de la mauvaise nouvelle, et qui est membre de la troupe depuis sa création, il y a tout juste quarante ans.

 "La troupe est née au moment de l'inauguration de la salle, en 1982-1983. Nous avions fait une soirée villageoise, avec quelques saynètes en wallon, sous l'égide d'Antoine Tollet. A son décès, la troupe a été reprise par Paul Gosset"
Depuis lors, la troupe alterne reprises de comédies célèbres et créations. Les 150 spectateurs de ce dimanche auront apprécié cette histoire sans fin qui, assurément, annonce d’autres belles histoires.


Olivier Orianne





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus