Sommethonne: deux sangliers infectés hors zone tampon

× La consultation gratuite du site de TV Lux est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 Publié le mercredi 09 janvier 2019 à 17:11 - Mis à jour le jeudi 10 janvier 2019 à 12:24    Meix-dvt-Virton

 

La peste porcine africaine continue de progresser. Jusqu'il y a peu confinée à la zone noyau, elle s’étend vers l’ouest. Après les cas découverts en zone tampon fin décembre, c’est aujourd’hui la zone d’observation renforcée qui est atteinte du côté de Sommethonne (Meix-devant-Virton).

 

Deux sangliers sur les 4 abattus ce dimanche sur les hauteurs de Meix-devant-Virton vers Sommethonne étaient infectés par la peste porcine africaine. Les chasseurs ne s'attendaient pas à ce qu'ils soient infectés car les animaux ne semblaient pas malades.

Cette petite chasse pensait avoir éradiqué tous les sangliers sur son territoire après en avoir déjà abattu 40. Ces sangliers infectés ont donc probablement franchi une clôture de protection de la zone tampon. Ces premiers cas en zone d'observation renforcée prouve que la peste porcine continue à se propager et malheureusement avant que la nouvelle clôture ne soit installée.

 

"C'est ce qu'on redoutait le plus" déclare Pascal François, le Bourgmestre de Meix-devant-Virton. "On a dû annuler la vente de bois de chauffage de ce jeudi, mais on n'est pas au courant de grand-chose", regrette le Meichois.

Le bourgmestre a partagé le peu d'informations qu'il a de l'autre côté de la frontière. Il apprend au maire de Thonne-la-long que sur les 8 sangliers repérés dimanche, 4 ont été abattus et qu'il en reste donc 4 qui se baladent dans la nature.

La peste porcine africaine a peut-être bien maintenant traversé la frontière... Reste à voir quelles seront les mesures prises côté français. Côté belge, les zones opérationnelles de lutte vont être adaptées. La zone tampon va être étendue au sud-ouest, avec la pose de nouvelles clôtures et l'interdiction d'y chasser.

 

 

 

 




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.


Pub



Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte