Info

Solidarité et partage : une journée enrichissante au Centre de Senonchamps

video loading
loading video
 Publié le mardi 11 juin 2024 à 16:40 - Mis à jour le mardi 11 juin 2024 à 16:42    Bastogne

Quelques fois par an, les Centres d'accueil FEDASIL ouvrent leurs portes. Pour le citoyen, c'est l'occasion de rencontrer, de découvrir et de partager quelques moments avec ces réfugiés. Une "journée type" que le centre de Senonchamps (Bastogne) a organisée ce samedi 8 juin


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Sensibiliser la population aux questions qui tournent autour de l'asile et de la migration, tel est l'objectif recherché par le centre d'accueil de Senonchamps. Une rencontre entre le citoyen et ces demandeurs de protection internationale, autour d'un spectacle, celui de Bernard Massuir. Ce dernier a décidé de "faire la tournée" des différents centres en Fédération WB. 

La musique et le rire, des moyens de communication universels, qui rapprochent les résidents du centre, qui se mélangent à la population. L'ambiance était chaleureuse. Dès l'entrée, des sourires accueillants et des salutations amicales mettaient les visiteurs à l'aise. Les résidents avaient préparé des stands avec des plats traditionnels de leurs pays d'origine, offrant ainsi un voyage culinaire à travers différentes cultures. Les enfants jouaient ensemble, peu importe leur langue ou leur origine, tandis que les adultes échangeaient des histoires et des expériences. Des ateliers de danse et de bricolage ajoutaient une touche interactive à la journée, permettant aux participants de créer des souvenirs partagés. Les rires résonnaient sous le chapiteau où Bernard Massuir donnait son spectacle, unissant le public dans une même émotion.

"Généralement, ça se passe bien. En plus, quand on discute, on se rend compte qu'on n'est pas si différents. Il y a aussi de la compassion chez certains" Marie Son

André, retraité, qui vient chaque semaine à la rencontre des résidents du centre. Elle participe à sa façon à l'inclusion de ces personnes. Deux fois par semaine, il donne des cours de français. Depuis un peu plus de 4 ans, des centaines de personnes sont passées par ce centre. Actuellement, 97 demandeurs occupent les lieux.

"La capacité maximale est de 100 personnes. Il y a déjà une cinquantaine de personnes qui sont passées par le centre depuis son ouverture il y a bientôt 5 ans."

Après Senonchamps, Bernard Massuir reviendra encore dans notre Province le 14 juin, au centre de Herbeumont. Chacun est reparti avec le sentiment d'avoir contribué, ne serait-ce qu'un peu, à un monde plus ouvert et tolérant.


Laurent Trotta