CPAS: non aux nouvelles lois

 Publié le jeudi 15 décembre 2016 à 18:10    Province

La secrétaire générale du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, Christine Mahy, commente l’action sac de couchage. Ce jeudi matin, le ministre de l’intégration sociale Willy Borsus a eu un peu de mal à entrer au colloque des 40 ans des CPAS. Sur le Mont des Arts, à Bruxelles, des dizaines de manifestants se sont glissés dans des sacs de couchage pour dire non aux dernières lois du Fédéral sur les CPAS comme le plan individualisé d'intégration sociale, le travail communautaire volontaire, difficile à refuser pour les allocataires sociaux. Ils pourraient conduire à l’exclusion du droit au revenu d’intégration. Et puis il y a le dossier social électronique, transmissible d’un CPAS à l’autre, sans respect de la vie privée ou du droit à l’oubli.

Lors des échanges avec les manifestants, le ministre de l'intégration sociale Willy Borsus a bien stipulé qu'une évaluation du plan individualisé d'intégration sociale est prévue d'ici trois ans ; et que le service communautaire, lui, ne se fera bien que sur base volontaire. Willy Borsus a par ailleurs annoncé  qu'en 2017, 92 millions supplémentaires seront accordés directement aux CPAS en fonction du nombre de dossiers.

 







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris