Province. La répartition des centres de vaccination fait débat

 Publié le mardi 26 janvier 2021 à 17:07 - Mis à jour le mardi 26 janvier 2021 à 18:23    Arlon - Marche-en-Famenne - Province

La répartition géographique des centres de vaccination continue de faire débat. Ce lundi soir une nouvelle carte a été présentée, avec un seul centre majeur à Marche-en-Famenne, ce qui interpelle les élus du sud de la Province.

La question est notamment revenue ce mardi matin en commission du parlement wallon. Yvon Englert, délégué général à la cellule wallonne covid19 a expliqué l'importance de certains critères comme la mobilité, la présence d'une infrastructure adaptée et la démographie : 

"Je voudrais dire qu'avoir un centre majeur ce n'est pas un privilège, c'est une façon comme une autre de regrouper des lignes de vaccination là où c'est pertinent en terme de densité de vaccination"


Et c'est justement, ce critère de densité de population qui provoque l'incompréhension chez certains élus luxembourgeois. Pour la députée CDH Anne-Catherine Goffinet, le sud aura besoin de plus de quatre lignes de vaccination (réparties à Arlon et Virton actuellement) :


"C'est interpellant, Marche aurait dix lignes de vaccination pour un arrondissement de 56.000 habitants et si on prend celui d'Arlon où on est à 66.000 habitants , il n'y aurait que deux lignes. Donc pour moi, il y a un souci, donc je plaidais même pour un centre majeur également à Arlon".


Suite à d'autres interpellations du même type, ailleurs en Wallonie, Yvon Englert n'a pas fermé la porte estimant que des ajustements pourraient avoir lieu en différents endroits.