Vivalia : Dimitri Fourny coupable de conflits d'intérêts ?

Loading the player...
 Publié le mercredi 12 juillet 2017 à 16:16 - Mis à jour le mercredi 12 juillet 2017 à 16:41    Province - Neufchâteau

 Ambiance au Parlement wallon où les anciens partenaires de majorité n'hésitent plus à se tirer dans les pattes !

Ainsi ce mercredi après-midi le député wallon PS Dimitri Legasse a invité le ministre des pouvoirs locaux, le socialiste Pierre-Yves Dermagne, à se positionner concernant « les mandataires locaux qui exercent des fonctions privées qui peuvent mener à des conflits d'intérêts », précisant le profil de ces « avocats-bourgmestres-députés qui sont amenés à travailler indirectement ou directement pour leurs communes ».

En ligne de mire, le député bourgmestre cdH Dimitri Fourny épinglé hier par le journal l'Echo qui mettait en lumière son rôle d'avocat pour l'intercommunale Vivalia. Dans son article le quotidien précise que le bourgmestre chestrolais se charge de la récupération de créances. Une mission confiée par l’huissier de justice Bernard Graulich dont le cabinet est situé à la même adresse que celui de Dimitri Fourny.

Pas de réclamation officielle

Après un lapsus qui n'a plus laissé de doute sur l'identité du député visé et provoqué les rires de l'assemblée (voir notre vidéo), le Ministre Pierre-Yves Dermagne a répondu que « l'exercice de la tutelle ne se fait pas sur base d'articles de presse ou de déclarations, mais sur la base de réclamations, de dossiers » et que « dès lors, si je suis saisi demain d'une demande de réclamation, de demande d'information ou de prise de position, bien entendu elle sera examinée ».

Vivalia estime n'avoir aucun lien direct avec Dimitri Fourny


Du côté de Vivalia on s'étonne d'être cité dans ce nouvel épisode consacré aux pratiques de bonne gouvernance des élus wallons.

Pour le directeur général Yves Bernard il n'y a « aucune relation directe entre l'intercommunale et les avocats désignés par l'huissier ». « Oui, nous avons bien une convention avec Me Graulich qui s'occupe des recouvrements de créance pour les patients luxembourgeois mais il ne nous demande pas notre avis sur les avocats auxquels il fait appel ».

Des avocats dont fait effectivement partie Dimitri Fourny qui de son côté parle d'une « tentative d'intimidation ».

 

@FellerFrederic




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.


Pub



Facebook