Politique

Ecolo. La député fédérale Cécile Thibaut cède son mandat au marchois Olivier Vajda

video loading
loading video
 Publié le lundi 12 juillet 2021 à 19:32 - Mis à jour le lundi 12 juillet 2021 à 19:43    Etalle - Marche-en-Famenne - Province

Comme elle s’y était engagée, la députée fédérale Cécile Thibaut remettra son mandat à son premier suppléant, le marchois Olivier Vajda. La passation se fera en septembre, lors de la rentrée parlementaire.

C’est une des figures marquantes d’Ecolo Luxembourg, celle qui restera à jamais comme la première à avoir décroché en 2019 un mandat d’élue directe à la Chambre. Pourtant, Cécile Thibaut était déjà une habituée des débats parlementaires. La militante, conseillère communale à Etalle, plusieurs fois tête de liste à une époque où les verts n'avaient aucune chance d’emporter le moindre siège, a bouclé dix années de présence dans la haute assemblée : deux mandats de sénatrice cooptée, désignée par son parti… Sans parachute doré, fidèle à sa ligne de conduite et à sa parole, Cécile Thibaut passe aujourd’hui le relais. 

Je veux respecter l’engagement que j’avais pris en me lançant en politique, de me limiter à deux mandats. Et il est important en politique de respecter ses engagements

Engagée sur toutes les questions de défense de la ruralité, de mobilité, de services publiques, Cécile Thibaut a surtout gagné bataille pour faire reconnaître et mettre fin à  l’iniquité du système d’appartements, qui liait les deux circonscriptions électorales Arlon-Marche-Bastogne et Neufchâteau-Virton, lors des scrutins régionaux... 

C’était un combat de principe, constitutionnel. Aujourd’hui, avec la fusion des deux circonscriptions en une seule,  tous les habitants ont la possibilité d’être représentés”, déclare fièrement la députée. 

Égale à elle-même, Cécile Thibaut assume en toute sincérité, côté revers : “Je n’ai pas anticipé la stratégie de digitalisation de la SNCB, avec ses guichets électroniques, qui était déjà bien trop loin pour la combattre. J’espère qu’on retrouvera des gares vivantes, mais ça restera le regret dans ma carrière.”

Olivier Vajda, avocat marchois, 47ans, futur député fédéral

En septembre prochain, Olivier Vajda remplacera Cécile Thibaut et prêtera serment comme député fédéral. Cet avocat marchois, âgé de 47 ans, avoue apprécier des matières comme la justice, des prisons et des droits des étrangers, tout en poursuivant le travail de défense du rail en milieu rural. 

En empruntant régulièrement le train comme moyen de transport, j’ai l’occasion de rencontrer de nombreuses personnes et d’entendre leurs souhaits. A Marloie, par exemple, les heures de guichet ont été fortement réduites et il y a des problèmes de cadencement et de correspondance entre les lignes Namur-Luxembourg et Jemelle-Liège.” 

Le futur député mesure toutefois l’équilibre délicat entre son devoir de député, défenseur d’une région, et son obligation de loyauté vis-à-vis de la majorité et de son ministre de la mobilité en particulier. “On aborde les dossiers de la même manière selon que l’on est en majorité ou minorité. Dans la forme, la question sera probablement plus négociée avec son ministre et ses services, mais cela ne nuira en rien à la qualité de l’intervention”, promet le futur député.

Ce partage de mandat avec Cécile Thibaut revêt aussi un caractère plus politique. Très présent dans le sud, Ecolo manque de personnalité dans le nord de la province. C’est l’autre mandat confié à Olivier Vajda : renforcer la présence d’Ecolo dans le nord-Luxembourg…


Christophe Thiry