Politique

AG d'Idelux : le développement durable et l'amiante au cœur des discussions

video loading
loading video
 Publié le mercredi 15 décembre 2021 à 16:22 - Mis à jour le mercredi 15 décembre 2021 à 16:41    Libin

Malgré le rebond de l'épidémie de Covid-19, l'intercommunale Idelux a tenu son assemblée générale en présentiel ce mercredi. Il a été question du plan stratégique pour l'année à venir avec quelques échanges sur les ambitions du groupe en termes de développement durable, mais également du dossier "amiante".


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


"À l'horizon 2022, l'enjeu pour Idelux est toujours de maintenir une offre foncière et immobilière pour l'économie locale, tout en réduisant l'empreinte écologique de ses infrastructures". Ces mots prononcés par le directeur général Fabian Collard ont fait réagir Guirec Halflants. L'observateur Ecolo reprochant à l'intercommunale de ne voir le développement durable que dans une logique d'emploi :

"C'est évidemment très important, mais quel développement économique ? Est-ce que c'est un développement local, durable, utile pour les premiers besoins de la population ? On a vu une crise sanitaire, cela implique toute une série de besoins qui sont différents".
Selon Guirec Halflants, toutes ces questions doivent faire l'objet de discussions beaucoup plus ouvertes avec les citoyens. Mais pour Fabian Collard, les communes qui représentent ces citoyens sont déjà ardemment sollicitées en matière de gestion environnementale. Notamment en ce qui concerne les zones d'activités économiques : 

"Dans vingt ans, on ne fera certainement plus des zones d'activités économiques comme on les fait aujourd'hui, mais on essaye toujours d'anticiper les changements : de mettre en place des mesures en faveur de la biodiversité, de favoriser la réutilisation des eaux de pluie, d'éviter l'imperméabilisation des sols au maximum, de favoriser des parkings partagés ou encore d'inclure les riverains dans la réflexion". 
Dans les années qui viennent, 53 hectares seront dédiés à l'activité économique, notamment à Bertrix, Neufchâteau et Paliseul. Autres interventions du jour : celles de Serge Bodeux et Georges Gondon mobilisés contre l'augmentation du tonnage d'amiante qui se profile au centre d'enfouissement technique à Habay. Au vu des risques que cela représente pour la santé, il est demandé à Idelux d'intervenir auprès du gouvernement wallon pour avoir des échéances claires et précises :

"Au mois de mai, nous avons demandé où ils en étaient dans le plan d'infrastructures. On nous a répondu que, suite au covid, il y avait quelques petits problèmes de timing et donc qu'ils nous promettaient de faire ça pour la fin de l'année. Nous sommes le 15 décembre et nous n'avons toujours aucune information. Nous sommes confrontés, comme je le dis, à un manque de transparence car un jour, peut-être que l'on va nous sortir un plan d'infrastructures dans lequel l'intercommunale n'a pas été invitée à participer".
Aujourd'hui, 28 des 55 communes couvertes par Idelux soutiennent l'opposition portée par les communes d'Habay et Etalle. Des communes qui craignent de se retrouver au pied du mur...


Nicolas Lefèvre





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus