Info

La commune de Tenneville envisage 80 logements à Champlon

video loading
loading video
 Publié le jeudi 01 juillet 2021 à 19:57 - Mis à jour le jeudi 01 juillet 2021 à 22:36    Tenneville


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Pour répondre à la demande de logements sur son territoire et préparer l'avenir, la commune de Tenneville souhaite valoriser des terrains qu'elle détient à Champlon. Dès aujourd'hui, elle lance un appel aux promoteurs intéressés par un partenariat public-privé. Une première phase qui en annonce beaucoup d'autres.

80 nouveaux logements dans le village de Champlon, c'est l'objectif de la commune de Tenneville. Un projet à long terme puisque le plan d'aménagement prévu entre la rue Grande, le chemin de Sainte-Ode et la rue de l'Epine s'étale sur plusieurs décennies. "On prévoit l'aménagement de Champlon pour les 40 prochaines années" détaille le bourgmestre, Nicolas Charlier. "On a là une zone qui est particulièrement attractive puisqu'elle est à deux pas de la Nationale 4 et de la barrière de Champlon. Elle est bien desservie en termes de transports en commun et de services qu'on peut rendre à la population. L'idée, c'est donc de valoriser cette zone".

Recherche d'un promoteur pour la première phase

Dans un premier temps, la commune valorisera ses propres terrains, soit plus de 2 hectares situés juste derrière les deux blocs à appartements et la boulangerie Pierrard. Pour ce faire, elle lance un appel aux promoteurs prêts à conclure un partenariat public-privé pour 20 lots. Différents critères seront pris en compte dans le choix final, au-delà de l'aspect financier. "On pense par exemple à la qualité énergétique des bâtiments, à l'accès PMR, au fait de proposer une mixité de logements dans leur taille et à côté du logement, peut-être prévoir des cellules commerciales ou de services" explique Ester Hallez, cheffe de projet chez Idelux. "Ce sont des choses qui vont permettre à la commune d'apprécier la qualité du projet et au final de choisir l'offre la plus avantageuse économiquement".

Pas d'expropriation prévue

Une fois que la commune aura valorisé les terrains qui lui appartiennent, les riverains et propriétaires fonciers de la zone pourront choisir d'en faire de même. Pas question d'exproprier aux dires du bourgmestre. "C'est vrai que quand l'opportunité se présente de pouvoir acquérir d'autres terrains dans la zone, on est généralement intéressé mais il n'est pas question d'exproprier les propriétaires. Simplement quand ils voudront valoriser leur(s) terrain(s), ils sauront dans quelles conditions ils pourront le faire".

Dans le cadre de la première phase, les promoteurs sont donc invités à manifester leur intérêt avant le 7 septembre. Les premiers coups de pelle sont attendus pour l'été prochain.

N. Lefèvre

 





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus