Info

L'église de Wéris se pare de vitraux contemporains

video loading
loading video
 Publié le jeudi 26 août 2021 à 13:09 - Mis à jour le jeudi 26 août 2021 à 17:38    Durbuy

Après les vitraux de Jean-Michel Folon à Waha, ce sont ceux de Gilbert Laloux qui ornent désormais l'église de Wéris. Cet édifice construit au 11è siècle, dans la commune de Durbuy, affichait une triste mine ces dernières années avec des vitraux devenus bien ternes. Ceux-ci ont donc été retirés pour faire place à un festival de couleurs.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Pas peu fier du travail accompli, Gilbert Laloux a assisté avec émerveillement, mercredi, à l'installation de ses propres vitraux au sein de l'église de Wéris. Une première pour cet artiste touche à tout qui ne s'était encore jamais essayé à la verrerie :

"Il y a de l'angoisse pour voir comment les fidèles et le public vont réagir. Il y a aussi un peu de satisfaction, mais en voulant toujours aller plus loin. Si j'étais vraiment comblé, je crois que je n'aurais plus du tout envie de prendre un seul crayon ou un seul petit carré d'aquarelle pour faire les projets".

Des années de recherches

Ces dernières années, Gilbert Laloux s'est intéressé de près à Sainte-Walburge. L'église lui étant consacrée, l'artiste est remonté au 8e siècle pour découvrir l'histoire de cette abbesse. Sa vie et ses talents sont mis en scène dans chaque vitrail dont "Walburge et les Saintes Huiles" :

"Lorsque l'on a déposé Walburge dans son tombeau, il y a de l'huile sacrée qui a coulé et encore maintenant, il y a une légende qui dit que cette huile, que l'on peut trouver dans différentes églises, est distribuée dans une fiole qui a le pouvoir de guérir les enfants des maux dont ils sont malades".

450 échantillons de couleurs

En  matière de verre et de couleurs, Gilbert Laloux a choisi parmi 450 échantillons dans un atelier spécialisé à Chastre où il nous avait reçus en 2019.

Le "maître-verrier" a été accompagné tout au long de son processus de création par Rita et Bernard Debongnié. C'est d'ailleurs ce dernier qui a réalisé l'installation :

"Nous devons évidemment encore faire tous les plafonnages intérieurs et puis nous passerons en extérieur : nous allons retirer les protections placées il y a longtemps pour faire un calfeutrement à la chaux. On en profitera pour nettoyer la face extérieure du vitrail ainsi que les deux faces du verre de protection".
Gilbert Laloux n'en a pas encore fini avec l'église de Wéris : 15 autres vitraux doivent encore être remplacés. En attendant, l'édifice religieux, accablé par le poids du temps, retrouve déjà un peu de couleur et de vigueur.

A savoir que les étapes de fabrication des vitraux de Gilbert Laloux seront au cœur d'une exposition intitulée "Chemin de lumières" et proposée au Durbuy History & Art Museum. Le vernissage est prévu le samedi 4 septembre.


Nicolas Lefèvre